Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 05 07Article 462619

Opinions of Tuesday, 7 May 2019

Journaliste: Paul Chouta

Délégation de signature: la grosse erreur de Paul Biya

On peut maintenant comprendre pourquoi Maurice Kamto a toujours dit qu'il n'acceptera jamais la cession du pouvoir de gré à gré.

À l'insu du peuple camerounais, le Président de la république Paul BIYA dont l'élection est toujours contesté par de nombreux camerounais, a décidé en violation de la constitution par un décret No 2019/ 043 du 05 février 2019 de céder de manière permanente sa signature à Ferdinand NGOH NGOH le secrétaire Général de la présidence, par ailleurs originaire du même département que son épouse Chantal Biya.

Pour un professeur de droit administratif d'ailleurs sardinard que nous avons contacté, Il s'agit d'un véritable coup d'État contre le peuple camerounais. Il indique que s'il est juridiquement soutenable que le Président de la république puisse déléguer la signature de certains actes de gestion quotidienne des services de la présidence, à son secrétaire général, voire au premier Ministre en ce qui concerne l'administration du gouvernement, Il est par contre anticonstitutionnel de parler de délégation de signature PERMANENTE du président de la république au Secrétaire Général.

La délégation permanente de signature signifie que le Secrétaire général n'a pas de limite dans la prise des décisions. Que devrait prendre le Président de la république. Or les actes de décisions du président sont juridiquement encadrés par la constitution. Par exemple son pouvoir de nomination à certaines fonctions civiles et militaires.

Avec une cession de signature permanente NGOH ngoh peut se permettre de signer des actes dont la compétence est exclusivement réservée au Chef de l'Etat. Cette situation est grave et devrait interroger le peuple camerounais sur qui dirige réellement ce pays ? À cette allure, Il ne serait pas surprenant pour certains analystes de parler d'une vacance masquée du pouvoir. Paul BIYA serait-il devenu un président protocolaire qui vient juste saluer les visiteurs officiels ? Si cet acte de désignation était normal, pourquoi ce décret n'a pas été publié dans son entièreté comme tous les secrets de nomination du président de la République.? On fait juste mention dans un répertoire d'activités du président de la république.

Ce n'est pas pour rien que la constitution a prévu la manière dont les cas de vacance ou d'empêchement du président de la république sont gérés. Car un ministre lambda comme le secrétaire Général de la président ne saurait se substituer de façon permanente au président de la république dans la prise d'acte sans violer la constitution. Il y a un véritable problème là.

Pourquoi BIYA remet-il sa signature qui est le signe par excellence de l'exercice du pouvoir à NGOH NGOH qu'aucun camerounais n'a jamais élu ?
On ne saurait passer cette situation sous silence. Il y a un problème au Cameroun. Avant les secrétaires Généraux agissaient sur instructions du président de la république. Mais le secrétaire général décidé. Mais alors de qui tient-il une telle compétence si la constitution est violée ?