Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 22Article 614920

Opinions of Sunday, 22 August 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Cyrus Ngo'o et Paul Eric Kingue : même cause, même destin

Même cause, même destin Même cause, même destin

Selon le cyber activiste Mephisto, le Directeur Général du Port de Douala Cyrus Ngo'o, risque d’avoir une fin similaire à Paul Eric Kingue. Les deux personnalités seraient victimes de leur détermination à servir leur pays au détriment des causes étrangères. CamerounWeb vous propose l’intégralité de la tribune de Mephisto

Les informations qui nous parviennent de l'affaire Cyrus Ngo'o, DG du PAD me rappellent étrangement celle de Février 2008, de Paul Eric Kingue, alors maire de Njombe-Penja, aujourd'hui décédé. Dans une affaire aussi saugrenue que farfelue, montée par un demi-dieu, l'inquisition s'était mise en marche, à l'effet de broyer un républicain qui ne demandait qu'une chose : Travailler.

Arrêté injustement et immédiatement écroué, au vu et au su de tous, PEK écope trois condamnations à vie. Il fît huit ( ans de prison pour rien. Un gâchis ! Il est finalement acquitté et totalement blanchi. Il fît d'ailleurs condamner l'Etat du Cameroun à réparer ce tort à concurrence de Fr. CFA : 6,15 milliards. L'État n'a jamais payé. Mais sa vie a été brisée, pour rien. Il décède d'ailleurs pauvre.

Le cas Cyrus Ngo'o est asymptotique à celui de Paul Éric Kinguè. Comment comprendre qu'à peine le Cameroun salue la récupération du PAD des mains d'un esclavagiste exsangue économique, à peine le Cameroun réalise un chiffre d'affaire éloquent au grand bonheur de nôtre économie, son DG, auteur de ces prouesses subit un acharnement judiciaire apocalyptique ?

Condamné intuitu personae, alors qu'il est chef d'une institution et qu'il était poursuivi comme tel, aujourd'hui c'est le TCS qui en a après lui. Le modus operandi est le même que celui utilisé sur PEK. On vous accuse, dans un syllogisme d'une extrême superficialité, et on vous juge et vous condamne dans un procès inique. Tout cela instrumentalisé par les ramifications de cet esclavagiste défenestré du PAD.

On peut comprendre cet étranger-là, qu'ils en a après son intérêt car, Monsieur Ngo'o leur a coupé l'herbe sous le pied. Mais, comment comprendre ces camerounais qui s'associent à un crameur de leur compatriote qui, pourtant, défend les intérêts de toute une nation ? Qu'est-ce qui justifie la solidarité vis-à-vis d'un individu qui n'a fait que s'enrichir et enrichir son pays sur le dos du nôtre ? Je veux comprendre.

L'africain et le camerounais en particulier s'affranchira t-il de l'esclavage néocoloniale au jour ? Monsieur Cyrus Ngo'o est trahi par ses propres compatriotes. C'est une felonie. Une perfidie. Quelle misère intellectuelle !!!
Mephisto