Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 11 24Article 476717

Opinions of Sunday, 24 November 2019

Journaliste: Patrice Nouma

Crimes rituels au Cameroun: confidences d’un ex-officier de l’armée [Retro]

Le peuple Camerounais doit se réveiller et se rendre enfin à l'évidence que le régime sataniste de Yaoundé est décidé par tous les moyens à rester au pouvoir et à garder leurs privilèges. Le pacte de sang signé avec les démons a été renouvelé il y'a quelques temps. Le diable sur qui ils endossent leur pouvoir ne veut uniquement que du sang mais pas n'importe lequel, il veut du sang précieux !

L'objectif pour le pouvoir de Biya et ses affidés est aujourd'hui de rempiler avec succès pour 2018. Or la conjoncture sociopolitique et économique tant à l'intérieur du Cameroun qu'à l'extérieur ne leur est pas favorable. Pour ce faire, ils ont décidé de tuer! Tuer encore et encore et faire des sacrifices infinis au démon.



Les Camerounais ont la mémoire courte et pensent que les événements trafiquent qui leur arrivent et qui emportent leurs compatriotes le sont du fait du bon vouloir de la nature ou du hasard. Quelle naïveté ! Tenez en quelques temps on a eu:

-Le drame d'Eseka avec plus de 800 morts sur le carreau;

-L'accident du bateau des militaires du BIR en partance sur Bakassi avec 34 morts;

-Le meurtre de Nkolbisson avec 15 filles assassinées et égorgées;

-Celui de Mimboman avec 15 filles retrouvées mortes avec des organes mutilés;

-En une deux semaines seulement, plusieurs accidents de la route avec au moins 150 vies restées sur le carreau;

-L'assassinat d'une terrible violence de l'évêque de Bafia et bien avant quelques-uns de ses jeunes collègues...

Et la liste est loin d'être exhaustive

Selon des informations à très bonne source, les jours prochains seront davantage tragiques pour les Camerounais. Il y'aura beaucoup de sang qui va couler! Des assassinats auront lieu des enlèvements de jeunes filles suivis des mutilations de leurs parties génitales auront lieu. Il faut rappeler que certaines parties du corps féminin sont très appréciées dans les repas des pontes du régime de Yaoundé.

Il s'agit notamment du cœur, de la langue, des yeux, du vagin, des seins, du foie qui renforcent la vitalité de ces vieux coulards et leurs donnent une illusion d'éternité. Les nouveaux nés disparaitront de plus en plus des hôpitaux.

Le diable apprécie particulièrement les nouveaux nés pour leur pureté spirituelle. Avis donc aux familles qui accompagneront les leurs dans les hôpitaux dans les jours à venir. Les nouvelles en ce moment ne sont d'ailleurs pas bonnes dans les hôpitaux. Les agents de la morgue sont harcelés et très sollicités pour livrer à des membres du gouvernement des corps de jeunes mortes qu'ils vont sodomiser toute la nuit.



L'heure est grave! Ils sont tous relâchés et le diable leur exige davantage. En ce moment, les plus chanceux des membres du gouvernement et autres aspirants au pouvoir doivent se soumettre à l'inceste .Coucher avec leurs propres enfants, d'autres doivent le faire avec des folles ou alors aller faire des selles dans certains grands carrefours entre minuit et 03 heures du matin. À d'autres, il est exigé la pratique de la ''vipère'' c'est-à-dire manger ses propres excréments à une certaine heure de la journée.

L'heure est grave cher peuple du Cameroun. Monsieur Biya et ses acolytes ont décidé de rester accrocher au pouvoir. En ce moment même, Belinga Eboutou Martin dort avec deux chèvres sous son lit. Atanga Nji doit manger des grenouilles tous les deux jours. Un autre membre du gouvernement très influent a interdiction de déféquer dans les toilettes, il doit déposer ses excréments dans un plastique qu'il doit jeter dans le mfoundi. D'autres pratiques plus graves que celles-là se vivent en ce moment au Cameroun.



Là où ces satanistes ont creusé ce qui va bientôt être leur tombe c'est l'assassinat d'un homme de Dieu. L'évêque de Bafia, Monseigneur Balla emportera à coups sûrs tous ses bourreaux qui se recrutent au sommet de l'État. Beaucoup n'ont pas compris pourquoi il y'a quelques jours l'on a découvert un gros hippopotame mort aux abord du fleuve ou le corps de l'évêque avait été retrouvé. À la réalité, il s'agissait simplement là d'un baobab qui doit tomber très prochainement.

La venue de Biya aurait entériné cette symbolique à Bafia malheureusement, le pauvre ministre Esso Laurent qui a été hué lors de la remise de la médaille à titre posthume devra payer par le prix suprême cet acte auquel cas C'est Biya lui-même qui tombera avant la fin de cette année. Seuls les initiés savent ce que je dis en ce moment!