Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 06 21Article 603562

Opinions of Monday, 21 June 2021

Auteur: Dr Albert Zé

Covid-19: les mensonges de la direction de la Promotion de la santé

Dr Albert Zé Dr Albert Zé

La gestion de la pandémie à coronavirus au Cameroun a fait ressortir les failles du système de santé du pays, surtout en matière de la 'promotion de la santé'. C'est en tout cas le point de vue de Dr Albert Zé qui analyse la gestion de la pandémie dans une tribune publiée ce lundi 21 juin.
----

'Depuis le début de la crise, les populations sont abandonnées à elles-mêmes: les mesures barrières n’ont connu aucun succès et le vaccin peine à avoir de la considération dans la population camerounaise. Mais il y en a qui parle quand même de promotion de la santé! Mais quelle blague !

Finalement la justification de l’argent de covid-19 va nous faire lire des choses. Une direction qui n’a jamais existé vient subitement nous livrer un résultat d’une incantation de charlatanisme.

Lors d’une crise sanitaire, la promotion de la santé débute bien avant l’arrivée d’une maladie sur un territoire (phase 1) jusqu’à une possible éradication. Mais qui a vu une seule activité de promotion de la santé entre janvier 2020 à juin 2021?

Avant de parler de l’impact d’une quelconque promotion de la santé, il est important de nous présenter les activités que la direction a inscrite dans la riposte. Quel est le pourcentage de la population touchée par ses activités ?
Mais comme j’ai suivi cette riposte à la lettre, je dirais tout simplement que "rien n'a été fait en matière de promotion de la Santé" parce que le rôle principal de la Directrice de la promotion de la santé a été de lire les chiffres de Covid-19 certains soirs au point de presse.

Soit la compréhension de la promotion de la santé est floue dans ce pays, soit c’est l’analyse ou l’évaluation des impacts qui est difficile à cerner. Mais ce qui est sur, ces 2 concepts échappent profondément à nos dirigeants.
Si la promotion de la santé avait fonctionner le plan de riposte ne serait pas aussi vide dès le début jusqu’à la répartition de l’argent du fond spécial. Il faut avouer que l’une des clés de la mauvaise répartition de cet argent que nous cherchons dans les poches de certains aujourd’hui provient de la non existence de la promotion de la santé.

Au lieu de venir blanchir les tombeaux, il aurait été important de ne rien dire parce qu’aucune démonstration scientifique ne peut être faite sur l’implication de la promotion de la santé dans la gestion de covid-19. Le vide ne peut produit aucun résultat.

Mais la réalité et la vérité est que la mauvaise gestion de ce secteur clé de la santé nous a fait perdre au moins 10 Milliards dans le fond spécial car beaucoup d’activités ayant été inscrites ne devaient plus exister si cette promotion de la santé était fonctionnelle au Cameroun.

La promotion de la santé ne s’invente pas dans les interviews mais on doit toucher sa manifestation sur le terrain.'



Albert Zé, Economiste de la santé