Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 06Article 503596

Opinions of Monday, 6 April 2020

Journaliste: Arol Ketch

Coup d'Etat de 1984: voici le discours prononcé par les putschistes

Deux ans après l’arrivée de Paul Biya au pouvoir, une tentative de putsch fait vaciller le nouveau régime. Dans la nuit du 5 au 6 avril 1984, des jeunes officiers constitués dans le mouvement JOSE (Jeunes Officiers pour la Survie de l’Etat) tente de renverser le Président Paul Biya.

L’aéroport et la maison de la radio sont investis et le palais présidentiel est attaqué. Des soldats loyalistes, conduits par le général Pierre Semengué, organisent la riposte. En une journée, ils retournent la situation et Paul Biya peut s’exprimer à la nation. Le doigt accusateur est immédiatement pointé vers les officiers originaires du Nord Cameroun ; accusés de vouloir prendre le pouvoir pour réinstaller l’ancien Président Amadou Ahidjo.

Il s’en suivra une violente et sanglante répression, des milliers d’exécutions sommaires. Le 9 Avril, le chef des mutins Ibrahim Saleh et presque tous les responsables du coup d'État sont capturés. Le nombre de morts, évalué à soixante-dix par un bilan officiel, serait en fait bien supérieur. Il faut attendre 1991 pour voir la promulgation d’une loi d’amnistie en faveur des ex-putschistes.

Ci-dessous le discours des putschistes lu par le sous-lieutenant Yaya Adoum

« Camerounaises, Camerounais

L’armée nationale vient de libérer le peuple Camerounais de la bande à Biya, de leur tyrannie, de leur escroquerie et de leur rapine incalculable, inqualifiable. Oui ! l’armée a décidé de mettre fin à la politique criminelle de cet individu contre l’unité nationale de notre cher pays. En effet, le Cameroun vient de vivre au cours de ces 15 derniers mois qu’a duré le régime Biya, les heures les plus noires de son Histoire.

Son unité est mise en péril, la paix interne troublée, sa prospérité économique compromise, sa réputation nationale ternie.

Chers compatriotes, vous avez tous été les témoins vivant de l’horrible comédie jouée par le pouvoir défunt qui se permettait de parler de libéralisme, de démocratie, d’intégration nationale alors que chaque jour son action bafouait de façon scandaleuse ces hautes valeurs. Les libertés fondamentales du citoyen telles que énoncées par la déclaration des droits de l’homme n’étaient jamais respectées.

La constitution était ballottée au gré des considérations de la politique politicienne. Le gouvernement et ses agents propulsés à la tête des rouages de l’Etat agissaient avec comme pour seule devise, non de servir la nation mais de se servir. Oui ! tout se passait comme s’il fallait se remplir les poches le plus rapidement possible avant qu’il ne soit trop tard et en effet, c’était bien de cela qu’il s’agissait !.......... »


L’intégralité du discours dans mon livre « LES COUPS D’ETAT SALVATEURS EN AFRIQUE »

Dans ce livre j’évoque la tentative du Coup d’Etat d’Avril 1984 ; au regard du discours des putschistes de 1984 et compte tenu de la situation actuelle du Cameroun, certains se demandent si ce Coup d’Etat n’aurait pas été salutaire s’il avait réussi.

Souhaitez-vous découvrir l’Histoire des putschs salvateurs en Afrique ?

Alors lisez le livre : « LES COUPS D’ETAT SALVATEURS EN AFRIQUE »

Le livre est disponible en ligne, il est entre vos mains !

Cliquez sur les liens ci-dessous et servez-vous

https://amzn.to/33Zpgfe

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter