Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 23Article 582529

Opinions of Tuesday, 23 March 2021

Auteur: www.camerounweb.com

Comment Jacques Famé Ndongo se moque des Universités du grand-nord ?

C’est une contribution du journaliste Benjamin Zebaze qui pense que le fait d’affecter un enseignant au Septentrion constitue pour le ministre de l’Enseignement supérieur une punition. Lire en intégralité sa publication.

Donc la nouvelle forme de punitions consiste à affecter de manière disciplinaire au grand nord Cameroun, un fonctionnaire dont l'incompatibilité des mœurs touche aux sensibilités d'un chef hiérarchique ?!
La liberté d'expressions est-elle bafouée au Cameroun ?
La tolérance habituelle du Président Paul Biya enivre-t-elle le ministre en charge de l'enseignement supérieur ?

Pendant que le Camerounais lambda s'inquiète du sort du Professeur Jacques Famé Ndongo suite à son apprentissage politique qui a coûté des milliards aux contribuables camerounais sur sa fameuse histoire des ordinateurs pacotilles PB, il s'agite plutôt contre Pascal Charlemagne Nyamdin Messanga.
Le Cameroun est le seul pays où les ministres agissent en lieu et place du Président de la république.

Le premier Ministre devra traquer ce genre de membres du gouvernement qui sont non seulement véreux mais aussi belliqueux.

Au lieu de sanctionner politiquement le professeur Nyamdin par la flamme du parti d'État ; le RDPC en utilisant le règlement intérieur, il préfère bouleverser toute une année académique aux apprenants de l'IRIC.
Comme il trouve utile d'affecter le Pr Pascal Charlemagne Nyamdin Messanga à Ngaoundéré, je propose au Président Paul Biya d'affecter Jacques Famé Ndongo à Buéa car le remaniement ministériel est déjà à la porte de ces intouchables du régime d'Etoudi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter