Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 08Article 587506

Opinions of Thursday, 8 April 2021

Auteur: Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzo

Code électoral: 'je rejoins la position de Cabral'

En ce moment où on fait beaucoup de bruit autour de la modification du code électoral, j’ai envie ce matin de reprendre cette assertion de l’honorable Cabral Libi, à savoir : “Le changement de code électoral n’est pas la panacée “ tellement il a raison et je vous explique :

Depuis l’avènement du multipartisme au Cameroun ???????? dans les années 90, savez-vous combien de fois on a déjà modifié le code électoral, et de manière consensuelle dans notre pays ? Avez-vous au moins conscience que la dernière reforme électoral remonte à moins de dix ans avec la participation active du Pr Maurice Kamto?

En outre, pas plus tard qu’en 2018, ce dernier affirme et de manière absolue qu’on peut battre le président Biya avec le code électoral actuel, reviens seulement un an plus tard nous expliquer qu’on ne peut obtenir une alternance politique au Cameroun avec le code actuel, et au même moment, revendique le titre de président Élu en criant au vol de sa victoire avec le même code...VOUS-Y COMPRENEZ QUELQUE CHOSE VOUS VOUS ?

Entendons nous : c’est 1. Le système de corruption et de vol des élections mis en place par le régime de Yaoundé qui obstrue une possibilité d’alternance politique au Cameroun, ou c’est 2. Le problème de code électoral?

Si c’est le 1 qui pose problème, alors, même en modifiant le code électoral, le problème demeure entier....Car même avec le meilleur code possible au monde, tu peux gagner et on te vole quand même ta victoire...Si c’est le 2, alors Kamto nous a menti sur sa supposée victoire de 2018, car il ne pouvait tout simplement pas gagner avec ce code.
Considérant que le 1 et le 2 sont vrais, alors, le sieur Cabral a parfaitement raison d’affirmer que la modification du code n’est pas la panacée. S’il est vrai qu’on a peut-être besoin d’un nouveau code électoral, il n’en demeure pas moins que le RDPC qui détient tous les leviers du pouvoir ne donnera jamais à l’opposition les moyens de le renverser.
C’est pourquoi, je rejoins la position de Cabral qui estime qu’une alternance politique au Cameroun ???????? nécessite un véritable engagement et un plan concret. Une grande mobilisation du peuple est essentielle !!! Ceci passe par des inscriptions massives sur les listes électorales, et la détermination à protéger nos votes. Seul un rapport de force entre le peuple et le régime peut impulser le changement...Le reste ne sont que les bruits de bottes de cinq ans de traversée du désert de ceux ayant gagné le boycott...!

Victor voyez-vous, “Dieu nous a donné deux extrémités : l'une pour s'asseoir, l'autre pour réfléchir. La vie dépend de celle qu'on utilise : face on gagne, pile on perd.”