Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 01Article 605590

Opinions of Thursday, 1 July 2021

Auteur: Iyo Gogo

'Coco Argentée a le numéro du DG Charles Ndongo et un accès facile à lui'

Coco Argentée, la go galaxy du bikutsi Coco Argentée, la go galaxy du bikutsi

D'après Iyo Gogo, membre du MRC, Coco Argentée a osé se confronter à l'animateur Eric Nya Christian parce qu'elle a le contact du DG Charles Ndongo. 'Elle se sent' forte invincible comme l'était Martin Camus au début de l'affaire de sextape impliquant Malicka

C'est sa suffisance et son égo qui lui confèrent ce pouvoir mais ce qu'elle l'oublie, lui rappelle-t-elle, c'est le peuple qui fait les artistes. "Ton ego, ta furie et pénètre ta firme tribale, tu vas te créer un scandale contre toi, et te détruire. Car quand votre carrière surtout artistique est détruite, aucune de vos relations ne peut la relever. Elle peut peut-être vous inviter à prester une ou deux fois. Mais après, c’est fini. Et ne prenez pas cette vérité comme une injure à votre dignité. Le fait et la vérité restent que c’est le Peuple qui fait la gloire des Artistes en général, et au Cameroun en particulier, c’est la diaspora', explique-t-elle.

Charles Ndongo, le Dg de la CRTV a clos le débat sur le présumé harcèlement sexuel et le tribalisme dont est accusé Eric Nya. " La CRTV est le patrimoine des camerounais. Le débat qui a cours sur les velléités de confiscation de la CRTV par telle ou telle communauté ne trouvera jamais d'écho favorable chez moi. Notre démarche est et doit toujours être de promouvoir les valeurs humaines et culturelles de toutes nos cultures", a-t-il déclaré.


Voici l'intégralité des propos de Iyo Gogo sur Coco Argentée



La corruption morale et surtout l’esprit de mépris que Paul Biya et ses élites ont profondément enfoncé dans la tête des Kamerunais ont donné un gros handicap dans les mentalités des Kamerunais qui au fond les détruit individuellement à savoir : l’immoralité décomplexée, éhontée, assumée et irréfléchie. En français facile, Paul Biya dans sa façon d’éduquer les Kamerunais, les a donné l’impression, pour peu qu’ils côtoient ses élites pourries, qu’ils pouvaient se permettre d’insulter, d’humilier, calomnier leurs compatriotes ouvertement, sans rien redouter car se sentant protégés soit par l’affiliation tribale, politique, amicale, (homo)sexuelle, sectaire ; soit par le pouvoir de leur argent.

Pour peu que grâce à ton talent, tu côtoies les carriéristes, parvenus et arrivistes du système Biya, tu te crois le droit et le pouvoir de dénigrer, rabaisser, détruire, voire tenter de tuer socialement (image publique et carrière) des personnes que tu estimes inferieure à toi. En vérité, les Malicka et les Éric Christian Nya, et bien avant eux les Nathalie Nkoah, au-delà de leurs imperfections, ont surtout été victimes des tentatives d’« assassinat » des ‘’Tu-sais-qui-je-suis’’ ? ‘’Je-vais-te-montrer-que-j’ai-les-relations’’ ‘’Je-vais-te-nuire’’ ?

Tout comme Camus, Coco Argentée, que je croyais pourtant patiente et réservée, au fond n’a été victime que de cela de son narcissisme, de son ego, de son orgueil. Et c’est surtout, comme avec les Dieudonné Essomba, Owona Nguini, le sentiment d’impunité qui a ressorti le tribalisme enfoui en elle par Paul Biya et la proximité sociologique, et lui a donné la grosse illusion qu’elle pouvait accuser sans fondement, et pour casser sa carrière, M. Nya de harcèlement sexuel et de tribalisme. Et l’autre vice qui les caractérisent souvent c’est la pédanterie, aimer s’entendre parler, et surtout penser que ceux qui écoutent nos explications sont tous bêtes pour avaler les gros bidouillages que nous sortons. Rappelez-vous des inepties proférées par Martin Camus sur le plateau de Bruno Bidjang.

Valsero dit toujours : « Ne finis pas par où tu devais commencer » ! Si elle avait tout simplement fait la vidéo d’excuses, on n’en serait pas là. Et les fans auraient compris ; car une star ça a tout le temps des imprévus.
Mais comme « elle se sent », elle n’imaginait pas qu’on pouvait lui refuser le passage à Tam-Tam Weekend. Et c’est ici que vous comprenez en fait toute la lâcheté de ce type de personnage : Coco Argentée en ce moment s’est permis tout le scandale, les médisances et les injures publiques qu’elle lance contre Éric Christian Nya et M. MBEDE à l’intérieur de la CRTV tout simplement parce qu’elle sait qu’elle a le numéro du DG Charles Ndongo, un accès facile à lui. Tout comme Martin Camus gueulait parce qu’il savait qu’il côtoie les Ministres, et que Wilfrid Eteki le pornographe proxénète et maitre-chanteur fanfaronne parce qu’il a la protection ethnique du Ministre de la Justice Laurent Esso.

Et je vous assure que s’il n’y avait pas eu les menaces claires de la BAS contre Charles Ndongo qui a déjà montré sa capacité de nuisance en réussissant à faire chasser Paul Biya de Suisse, en sabotant les concerts des artistes sardinards, en neutralisant les agents et activistes de Biya, et en envahissant les Ambassades et des banques corrompues qui traitent avec les détourneurs de fonds de la Présidence du Cameroun, le journalistes Éric Christian Nya, à l’heure actuelle, serait relevé de son poste à la CRTV.
Ceci devrait faire comprendre à Coco Argentée, comme à de nombreux autres artistes (musiciens, chanteurs, cinéastes, humoristes….) qui ont encore du talent et une carrière à vendre qu’ils doivent apprendre à être un peu intelligent ; juste un peu : Cessez de montrer du zèle irréfléchie contre ceux qui ont fait votre succès pour ceux qui ont passé le temps a détruire, freiner votre carrière et ne pas croire en vous (le gouvernement RDPC qui pille vos droits d’auteur, favorise la piraterie, ferme les salles de cinéma, clochardise l’artiste…). Madame Coco Argentée, les élites de Biya détruisent les vies hein ! elles ne savent que faire cela : utiliser, instrumentaliser les génies comme vous, les compromettre et les détruire. Vous croyez que qui a informé les Camerounais et la Diaspora de vos écarts de langage ? Vous croyez que qui a balancé la sextape de Malicka, Eteki et Camus dans les réseaux sociaux ? les « Kamtozards », les « Talibans » que nous sommes ? Non. Ce sont vos gens, les RDPCistes et les Sardinards ! Ce sont eux qui alimentent depuis plus de 10 ans les accusations contre vous d’escroquerie, de nymphomanie, d’ingratitude, d’arrivisme, d’ingratitude….. les MRCistes, dans le cas de M. Nya, n’ont fait que protester, s’indigner et mettre la pression pour que Justice soit faite.

Nous sommes tous un peu tribalistes. Mais sachons éviter de calomnier, blesser, détruire avec le tribalisme les autres sous le prétexte de la furie. Surtout qu’il n’y a pas de Justice au Cameroun de Paul Biya. Cela ne vous élève pas. La preuve, ils reconnaissent, après coup, et l’ampleur de l’affaire, la gravité si bien qu’elle, comme Martin Camus, est dans l’impossibilité de l’avouer et de répondre à la question qui vaille : Martin Camus, tu as fait ou tu n’as pas fait ? ‘’Coco Argentée, tu as insulté ou tu n’as pas insulté’’ ?

Bien qu’elle ne m’ait rien demandé, au nom de sa chanson « Fallait faire un peu » que j’aime beaucoup, Je lui recommande humblement d’apprendre diminuer son ego. Je la connais capable de patience et de retenue, car dans une vidéo de prank en camera cachée sur Youtube, un couple avait simulé une crise de jalousie pour pousser Coco Argentée qu’on confondait à la maitresse, à réagir et elle s’était retenue, tout en sachant que si elle avait réagi aux injures, le public se serait acharné sur elle sans même comprendre qu’elle a beaucoup supporté, et été provoquée. Mais quand ton ego, ta furie et pénètre ta firme tribale, tu vas te créer un scandale contre toi, et te détruire.
Car quand votre carrière surtout artistique est détruite, aucune de vos relations ne peut la relever. Elle peut peut-être vous inviter à prester une ou deux fois. Mais après, c’est fini. Et ne prenez pas cette vérité comme une injure à votre dignité. Le fait et la vérité restent que c’est le Peuple qui fait la gloire des Artistes en général, et au Cameroun en particulier, c’est la diaspora.

Je vais conclure en disant comme je l’observe : Maurice Kamto va amener la « guerre et la division » entre les Kamerunais. Mais quels Kamerunais ? entre les Kamerunais habituées à avoir les écarts de langage et de comportement, à insulter et diffamer, calomnier, humilier, escroquer leurs Compatriotes parce qu’ils comptent sur leur argent, pouvoir, et relations, et ceux qui s’habitueront à marcher avec les timbres pour porter les plaintes. Les soutiens publics des célébrités à l’immoralité, l’insolence, le tribalisme, bref les faits de mauvaise éducation décomplexée et éhontée des Kamerunais à l’avenir les couteront extrêmement cher. Beaucoup de Camerounais deviendront millionnaires à vie avec les procès gagnés contre les mauvaises bouches. Les célébrités comme Coco Argentée et Martin Camus risquent d’être parmi ceux qui perdront le plus leur patrimoine pour ce genre d’attaque sournoise, mais extrêmement venimeuse. Il y a déjà la prise de conscience nationale et diasporique. Reste la Justice d’être délivrée de la corruption de Biya.