Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 11 25Article 476726

Opinions of Monday, 25 November 2019

Journaliste: coupsfrancs.com

Ces déclarations chocs du régime Biya qui ont révolté les anglophones

Voici le bêtisier des déclarations des francophones pro-Biya qui ont radicalisé les anglophones et qui ont entraîné l’enlisement de la crise et la guerre.

“LA FORME DE L’ÉTAT EST NON NÉGOCIABLE”
“LE CAMEROUN EST UN ET INDIVISIBLE” PAUL BIYA, Président de la république.


“Quand les avocats auront faim, ils reviendront devant les tribunaux” LAURENT ESSO, ministre de la Justice (octobre 2016)

-“Les anglophones sont une minorité insignifiante” ISSA TCHIROMA BAKARY, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement (Novembre 2016)

-“Lorsque le consortium s’effondrera, ils nous prieront LAURENT ESSO, ministre de la Justice, Garde des Sceaux (janvier 2017)

-“La loi commune n’a pas de place au Cameroun” ATANGA NJI, stratège de Biya promu ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation (janvier 2017)
-“Les anglophones n’ont aucun problème

-“Nous n’avons jamais demandé, aux gens, de nous rejoindre, c’était votre choix de nous rejoindre” AMADOU ALI, ministre multi-porte-feuilles depuis l’accession de Paul Biya au pouvoir

-“Les anglophones ne gouverneront jamais le Cameroun” AMADOU ALI.

-“Vous allez faire quoi ? Les anglophones sont 2 cubes de sucre dans un bassin d’eau ” FAME NDONGO, ministre de l’enseignement supérieur

-“force reviendra à la loi !” ISSA TCHIROMA, ministre de la Communication et porte parole du gouvernement

– “arrêtez vos chiens car s’ils sortent on va tous les abattre” OKALIA BILAYI gouverneur du SUD-OUEST

-“On ne dialogue pas avec les terroristes ISSA TCHIROMA, ministre de la Communication et porte parole du gouvernement

-“Ce ne sont pas des anglophones mais des piginophones.” MATHIAS ERIC OWONA NGUINI, enseignant universitaire pro-Chantal Biya et fils du ministre Joseph Owona

-“Il n’y a pas de problème anglophone au Cameroun il y’a plutôt un problème camerounais” Mathias Éric Owona Nguini

-“l’armée doit deratiser ces deux zones anglophones” JEAN JACQUE ZE, journaliste à Vision 4 , chaîne pro-gouvernementale.

-“Si une chaîne de télévision camerounaise donne la parole aux sécessionnistes, nous allons la fermer.” ISSA TCHIROMA, ministre de la Communication et porte parole du gouvernement

-“J’ai demandé à mon fils colonel dans les zones anglophones de tuer au moins 30 anglophones j’ai les moyens pour le défendre au tribunal militaire” SAMUEL OBAM ASSAM
Debat sur l actualité camerounaise


Par Parfait Mbvoum