Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 18Article 549748

Opinions of Sunday, 18 October 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

Celestin Njamen ou le mal camerounais

Ceux qui me suivent savent qu’en dépit de toutes ses sorties médiatiques controversées, je me suis toujours abstenu de parler de Celestin Ndjamen. Pour une raison: parce que je comprends les raisons de sa colère, j’en connais les racines et j’ai eu le temps de lire la mutation psychologique de l’acteur y compris quand ils étaient encore en détention. Je ne suis donc pas surpris, je le comprends, je peux l’expliquer sans toutefois lui donner raison.

Je suis d’autant plus convaincu aujourd’hui avec cette déclaration qui lui est attribuée dans Jeune Afrique. Célestin NJAMEN déclare: “ Si le bateau coule, je ne serai pas suicidaire”. Le message qui s’y trouve est sans ambiguïté: je ne meurt pas avec le MRC, ma carrière politique, je vais la poursuivre.

Ce qui m’a interpellé à travers ces propos de NJAMEN c’est qu’ils traduisent un mal profond d’une société camerounaise et même africaine dans une certaine mesure profondément gangrenée par l’individualisme et l’absence de désir communautaire. Tout le monde se bat d’abord pour soi. Réussir à toux prix et à tous les prix. Une situation qui traduit une crise de la morale et de valeurs. Une absence de principes moraux en politique les rend fragiles à la moindre adversité redoutable. Car pour eux, la politique est le moyen de s’accomplir individuellement plutôt que de travailler pour la communauté.
Mais, le point essentiel à relever, est l’absence de désir sacrificiel. Se suicider pour sauver l’humanité ou sa communauté. Cette vision du monde, cette ambition pour le Cameroun a presque disparu. Le sacrifice ultime fondement de toutes les résistances et de toutes les luttes politiques n’est pas dans l’agenda de nos politiciens plus portés vers la politique du ventre. Ils ont oublié que si aujourd’hui ils peuvent vivre un semblant de liberté, de démocratie et d’indépendance, c’est parce que Um Nyobe, Ernest Ouandie, Ossende Afana et autres ont été suicidaires.

Voilà pourquoi Maurice Kamto est un problème à la fois pour l’ordre gouvernant, mais aussi pour une bonne partie de la classe politique. Il a à la fois ses valeurs et principes moraux qui guident son engagement pour la communauté a donc pu se départir de l’individualisme obsessionnel et est doté d’un instinct sacrificiel. C’est pourquoi vous aurez les alliances les plus improbables pour le détruire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter