Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 26Article 583477

Opinions of Friday, 26 March 2021

Auteur: Celestin Bedzigui

Celestin Bedzigui rend hommage à Feu Eric Kingué à sa manière

Il n'y a pas de mots qui n'aient pas été dit par les uns et les autres depuis que tu nous a quitté... Si je n'étais pas moi-même retenu par des chaînes d'un souci benin de santé, j'aurai été l'un des premiers à venir au côté de ton brancard te dire comme Jésus a son ami Lazar: PEK , lève toi.. Cela malheureusement n'aurait été qu'une impulsion illusoire.

Je me résigne donc à ne pas en rajouter sinon pour dire ma peine, que dire, ma douleur de réaliser que notre rendez-vous pris lors de notre rencontre il y quelques semaines à Douala à l'occasion de l'installation du Bureau Régional des CVUC du Littoral où nous avons engagé une réflexion stratégique pour les années à venir, que ce rendez-vous à Monatele n'aura jamais lieu..

L'énergie positive dont tu bouillonnais et le courage intrépide qui t'animait jamais ne pourront être remplacés. Oh Oui!!!Pour le Cameroun de demain et à venir, tu es et demeureras irremplaçable… toi qui réunissait en ta personne tout le potentiel à la fois de facteur et de vecteur du changement, le changement, ce dieu impitoyable et orgueilleux au pied duquel des générations entières de Kamer gémissent à en mourir.

Et c'est parce que tu as répudié depuis toujours la déesse "résignation" que nous nous sommes ressentis semblables, qu'alors nous avons pris le pari non pas seulement de militer mais de travailler à la mise en branle la dynamique des "gens d'en-bas" qui sont le ferment de la nécessaire révolution qui doit balayer ce qui au Kameroun plombe notre pays, la mauvaise gouvernance couplée au népotisme et à la corruption.

Des échanges que nous avions alors que tu étais embastillé et moi aux USA, toi contre qui, pour t'abattre, un juge avait prononcé un condamnation à vie pour un crime imaginaire très vite balayée par la Cour Suprême, je me souviens qu'après la mort de Lapiro, t'ayant appelé pour t'annoncer la nouvelle, tu m''avais dit " Grand Frère, quand on a séjourné en prison dans les conditions du Cameroun, on en sort fragilisé à vie"... Serait-ce donc ce signe indien qui à ton tour s'est manifesté en t'exposant à être abattu en plein vol par cette pandémie carnivore?

Un être sensé ne saurait chuter par le très ordinaire "qu'importe". Non! Au contraire il importe que ton flambeau soit repris, que la flamme que ton esprit porte car il te survivra, que cette flamme embrase d'autres et que revêtu de la robe de lumière de l'humilité, la longue colonne de ceux qui croient se mobilisent et se mettent en marche. Je sais que de la haut, désormais partie prenante de la Cité de Dieu, la mer d'énergie positive dont tu laissais entrevoir la puissance s'abattra comme un tsunami sur la conscience collective de notre peuple. Elle balaiera alors les "écuries d' Augias" que sont devenus le système et le régime actuel au Cameroun.
Je crois que cela arrivera bientôt car ta pensée sera toujours présente pour nourrir le courage du peuple.

S.M. Célestin Bedzigui
Président du PAL

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter