Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 18Article 556558

Opinions of Wednesday, 18 November 2020

Journaliste: Bertin Metsengue

Cameroun: voici ce que cache réellement l'annonce de la mort de Paul Biya par RFI

RFI, médias français a annoncé par ses plateformes numériques la mort du numéro 1 camerounais en même temps que celui de plusieurs dirigeants africains et moyen orientaux ce lundi 16 Novembre. Plus tard, il va dans un tweet, se raviser en parlant de panne technique. Plusieurs questions entourent cet incident de plus mais de trop. « Le président camerounais Paul Biya est mort ce xxx à l’âge de XXX. Celui qu’on appelait encore « Sphinx » ou « Lion » était… » Peut on lire sur la plateforme ce médias bras communicationnelle l’impérialisme français en Afrique.

Paul Biya, actuel président camerounais n’est pas mort. Il se porte comme un charme. Il n’a a donc pas lieu de paniquer. Ce média Français, comme beaucoup d’autres sont à leur énième tentative d’instrumentalisation de l’opinion camerounaise pour des desseins inavoués. Le 07 février 2020, à deux jours des élections législatives et municipales, ils donnaient la parole à certains ONG pourfendeurs du Cameroun, qui annonçaient les massacres fictifs au NOSO et une famine sans précédent à l’extrême Nord du pays. Seulement rien de cela n’était vrai. Annoncer la mort d’un chef d’Etat sans en vérifier au préalable l’information est très dangereux et s’assimile à un incident diplomatique grave. A une époque, la CRTV , chaine de télévision gouvernementale du Cameroun avait rendu public un gouvernement français qui avait été un faux. A la suite , la présentatrice de la chaine Adèle Mballa avait été suspendu. Mais RFI peut annoncer la mort d’un chef d’Etat d’un Etat étranger et prétexter une panne technique.

RFI, LA FRANCAFRIQUE EST TERMINEE !
Paul Biya subi la foudre des médias occidentaux, du fait de son émancipation et des libertés qu’il prend vis-à-vis de l’empire colonial français. Du coup, les bras communicationnels de l’impérialisme français sont prêts à tout pour le faire tomber. Depuis, la tentative d’assassinat manqué sur le sol français en Novembre 2019, le président camerounais a décidé de prendre ses distances avec ce pays. Il se fait systématiquement représenter à chaque invitation que l’Elysée lui adresse, au Congo Brazzaville ou encore en France il y a quelques semaines. Il les a toutes déclinées. Du coup la cabale, s’intensifie contre le numéro Camerounais. Jusqu’à quand cette radio mensongère va-t-elle continuer avec sa cabale contre les institutions camerounaises ?

ET SI LA MERE-PATRIE AVAIT PLANIFIE LA MORT DE BIYA ?
A une certaine époque, les chefs d’Etats rebelles africains étaient purement et simplement éliminés s’ils ne faisaient pas la volonté de la mère-patrie. Tout cela a été bien ficelé depuis l’époque du général de Gaulle qui a sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France. Pour quatre raisons : – La première, c’est le rang de la France à l’ONU avec un cortège d’États clients qui votent à sa suite ; – La deuxième, c’est l’accès aux matières premières stratégiques dont le pétrole, l’uranium, l’or, le bois, le cacao, etc ; – La troisième, c’est le financement de la vie politique française, à travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la vente des matières premières ; – La quatrième raison, c’est le rôle de la France comme sous-traitant des États-Unis auprès des pays d’Afrique. Donc, pour ces quatre raisons, la France a mis en place un système qui maintient ses anciennes colonies sous dépendance.

Voilà les raisons pour lesquelles le sang continue à couler sur le continent noir, mamelle nourricière de la France. Paul Biya qui est devenu un président gênant est donc pour ainsi dire un homme à abattre. Si son assassinat avait été planifié à une date X et que RFI ayant l’information a eu à charger et programmer une telle information dans ses moteurs de diffusion, l’attentat déjoué parce que Biya n’ayant personnellement pas répondu à leur invitation, les machines de façon automatique finissent par trahir le complot fomenter. Pour dissimuler la forfaiture, on prétexte une panne technique. Non, le peuple camerounais n’est pas dupe.

PAUL BIYA, l’HOMME AUX 7 VIES
Paul Biya est un homme exceptionnel qui a reçu l’onction de toutes les premières nations du Cameroun dès son accession à la magistrature suprême avec pour mission de parachever la mission des pères de l’indépendance du Cameroun à savoir l’Unité et l’indépendance totale du pays. Il n’a jamais dévié cette trajectoire. Ce qui le rend donc invincible tant à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. L’apogée de son destin est très proche. Le 26 Décembre prochain, le pays devra définitivement mettre un terme à la zone Franc XAF qui regroupe 06 pays d’Afrique Centrale qui constituent la CEMAC. Cette fin ouvre de grandes perspectives pour l’émancipation et la renaissance africaine. En clair une trentaine de pays africains sont en phase de créer une nouvelle zone monétaire autour du Cameroun qui va rivaliser la zone Euro.

De ces pays on note, le Nigeria, le Maroc, l’Ethiopie, l’Angola et les 11 pays de la CEAC. Beaucoup d’observateurs peuvent donc faire le parallèle avec les foyers de conflits qui sont nés subitement dans les pays cités pour empêcher l’accomplissement de ce grand destin du continent noir. Paul Biya devient, non seulement dangereux pour l’UE mais aussi pour les USA. Mais Il faut le dire les peuples d’Afrique sont désormais très vigilants et ne laisseront plus leur leaders se faire tuer comme par le passé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter