Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 02 26Article 576067

Opinions of Friday, 26 February 2021

Auteur: Bertin Metsengue

Cameroun: tirs groupés de la communauté internationale contre Paul Biya?

Après le congrès américain, c'est le tour de Human Right Watch-Hrw d,accuser l,armée d,avoir violé 20 femmes dont 04 handicapés le 20 Mars lors d,une attaque à Ebame au Sud Ouest Cameroun. Ces allégations sont le fruit des entretiens que l,ONG aurait eu avec les victimes. Que comprendre de la fixation que font le congrès américain et Human Right watch-HRW sur le Cameroun à ce moment début de mandat des démocrates au USA ?

Depuis le retour à la Maison Blanche des démocrates mais encore de l,ancien vice président de Barack Obama , les officines impérialistes ont à nouveau lancé une cabale contre le Cameroun. Le congrès américain est revenu à la charge jugeant que les autorités camerounaises ne géraient pas bien la crise sécuritaire du Nord Ouest et du Sud-ouest du pays . Alors que le parlement camerounais par réciprocité demandait au parlement américain de respecter la souveraineté du Cameroun, voilà qu,un autre acteur, l,ONG HRW s,aventure a porter des accusations mensongères et très grave sur l,armée camerounaise.
HRw ,instrument de manipulation au service des causes impérialistes !
"L’attaque contre le village d’Ebam, dans la région Sud-Ouest, a été l’une des pires perpétrées par l’armée camerounaise" peut on lire dans le rapport mensonger de l,ONG . Dans l,entendement de lOng , l,armée dans ses missions régaliennes est pour elle une force d,occupation. Et donc elle se bat aux côtés des sécessionnistes et des terroristes qui traumatisent les populations, égorgent les chefs dans le Lebialem, eventrent les jeunes femmes , décapitent les élèves à Kumba et bien d,autres crimes horribles. Pour arriver à sa lugubre mission, elle procède par du mensonge et la délation contre le Cameroun pour arriver à donner des prétextes au occidentaux afin de déstabiliser le Cameroun et acter la secession.

HRW et ses enquêtes biaisées
L,ONG a mené cette enquête à partir de Nairobi par téléphone "entre le 1er août et le 5 janvier 2021 avec 20 survivantes de viol, quatre hommes arrêtés et passés à tabac, quatre témoins de l’attaque, deux proches de l’homme tué, un médecin qui a examiné les victimes du viol, deux travailleurs humanitaires qui ont aidé les victimes et deux fonctionnaires de l’ONU au courant de l’incident. Human Rights Watch a également consulté des informations confidentielles d’une ONG internationale et du Centre pour les droits de l’homme et la démocratie en Afrique (CHRDA), une organisation de défense des droits camerounais basée à Buea, dans la région du Sud-Ouest, informations qui corroborent ses propres conclusions." Peut on lire dans le rapport de l,ONG . À aucun moment, l'Ong n,a questionné les sources militaires. On apprendra que le dit rapport a été envoyé à une haute personnalité de la Présidence de la république. Suffit ,il d,avoir échangé avec les victimes et questionné certains fonctionnaires des nations unies pour conclure et accuser l,armée d,un pays ?

Il est une chose , il est connu de l,immense majorité des camerounais le plan satanique que certains acteurs internationaux nourrissent contre le Cameroun. Parmi ces acteurs se trouve en bonne place l,ONG Human Right watch. Elle pour cible l,armée camerounaise. Son objectif est de pouvoir désorganiser le Roc du pays de Paul Biya afin de permettre m,envoie des forces étrangères au Cameroun pour arriver à la solution malienne, Somallienne ou de la RDC CONGO. Le simulacre d,enquête a commencé en Mars 2020 pour s,achever en août 2020. Et donc l,enquête aurait débuté 01 deux semaines après les incidents de Ngarbuh.
HRW où sont les images satellites sur les" Masqacres" de Ngarbuh ?

L,ONG avait promi des images satellites et jamais ne les a jamais présenté. Mais à néanmoins accusé l,armée de massacre. Après enquête il s,est avéré que c,était un événement accidentel occasionné par les terroristes Ambaboys ayant pris les enfants pour bouclier humains lors des combats contre une unité de l,armée venu libéré le village Ngarbuh 3 des mains des criminels. A cette époque la.bande à Hilaria Allegrozie discréditée à dû faire profil bas. Ses partenaires américains voyant la preuve de la complaisance et de la complicité avec les terroristes Ambaboys ont dû s,en éloigner. I,ONG a donc attendu le changement de pouvoir aux USA pour revenir à la charge . Cette fois Hilaria Allegrozie " la petite de l,autre " a cédé la place à Ida Sawyer. Seulement, le Cameroun ne continuera pas à subir cette persécution de trop au moment où le pays en vient progressivement à bout de cette crise a lui imposé par certains donateurs de HRw. Le Cameroun c,est le Cameroun !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter