Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 12 02Article 559796

Opinions of Wednesday, 2 December 2020

Auteur: Bertin Metsengue

Cameroun: la politique déshabille le barreau

Un groupe d’avocats membre du barreau camerounais a choisi de passer outre le mot d’ordre de grève lancé le 21 Novembre 2020 par le bâtonnier par intérim Marie Claire Atangana Bikouna visant à protester contre « la persécution des avocats du barreau du Cameroun ». Le choix des dissidents est gouverné par « le scandale » du choix de certaines juridictions dans lesquelles les avocats ne pourront plus exercer jusqu’à nouvel ordre !

Les faits
A l’origine de ce désordre constatée dans le barreau, une scène pour le moins atypique ayant suscité l’intervention des forces de l’ordre qui s’est déroulé au tribunal du Centre administratif dans la capitale économique du Cameroun. Après le verdict d’un Juge, la famille du mis en cause va tenter d’agresser celui-ci estimant qu’iln’aurait pas rendu le verdict comme le prévoyait "leur deal ».On apprendra plus part que le mis en cause avait plus tôt passé "le deal" avec ses avocats et non le juge à qui il aurait remis 3.000.000 FCFA pour lui épargner la prison.

La justice s’est saisie de l’affaire et traduit les avocats devant la barre. Par sentiment de confraternité, une clique d’avocats a cru bon de demander de précipiter le verdict en perturbant l’audience le 10 Novembre dernier. C’est comme cela qu’à la foulée, le bureau du barreau va se réunir pour pondre une résolution inconsistante appelant le barreau à une grève dans certaines juridictions. Entre autres juridiction en matière criminelle et en matière de contentieux électoral tout degré confondu.
Résolution 008/2020 et les germes de sa propre destruction.

Cette résolution suscite plusieurs interrogations pourquoi seulement lancer la grève des avocats du criminels ? du contentieux électoral ? qu’est ce que les élections ont à voir avec l’incident de Bonandjo ? autant de question que le groupe d’avocats qui se sont clairement désolidarisé de cette démarche tirée par les cheveux ont tenté en vain de répondre mais en vain. Au final , Ils sont arrivés à la conclusion de dénoncer cette démarche atypique aux visées non corporatistes . Me Eyangoh , Me Mbita , Me Nkoumou, Me XaverineKangue , Me Alima Markus, Me DJABOU et bien d’autres ont dit non à cette entourloupe de plus .

La politique, le plus grand mal du barreau de l’heure.
Le barreau camerounais s’est à plusieurs titre mêlé à des polémiques politiques. Il a même souvent pris position sur des questions politiques pourtant celui-ci est une entité apolitique. En octobre 2016, une partie du Barreau, la section anglophone s’est laissé infiltrer par des politiques véreux qui ont greffés des revendications politiques dans une grève qui était corporatiste dès le départ. 04 ans plus tard, les criminels et les terroristes s’en sont mêlés plus de 1850 morts sur le carreau et d’importants dégâts matériels. Tout ceci à cause de l’incompétence des organisateurs de cette grève à dissocier leur revendication corporatiste d’une certaine imposture politique. Cela n’a pas suffit, la corporation est devenue un soutien ouvert du MRC et ses alliés. Dansun communiqué publié le 18 octobre 2019, Me TchakoutePatie Charles de regretté mémoire,avait condamné avec fermeté, cette attitude de ses confrères qui ont rendu visite au leader du MRC. Alors que le MRC boycotte l’élection Régionale quoi de plus normal que de paralyser le contentieux post électoral en empêchant les avocats de cette spécialité d’officier. C’est pour ce faire que, comme un cheveu dans la soupe, on arrive à demander à tous les avocats spécialisés sur des questions de contentieux électoral de ne pas y participer à ce contentieux à venir.

Tout ceci évidemment de briser le caractère impératif qu’impose le code électoral. Peine perdue. Rien ni personne ne peut bloquer ni perturber la lancée du Cameroun dans sa modernité. Cependant, le barreau camerounais ne saurait être otage des hommes politiques mal intentionnées en embuscades dans la robe noire. Il est temps pour les avocats qui aiment leur métier et leur pays de foutre ces avocats dangereux hors de cette instance hautement importante pour la promotion d’un Etat plus juste. Bravo à ce groupe d’avocat qui vient de stopper cette entourloupe.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter