Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 07 23Article 529672

Opinions of Thursday, 23 July 2020

Journaliste: Minouche

Cameroun : Martin Camus Mimb malmené par l'ex fiancée de Cabral Libii

Merci au brillantissime David Eboutou, pour cette belle citation. merci aussi à cet humoriste africain dont je n'ai pas réussi à trouver le nom. Il a dit ceci:

"Si tu ne sais pas où tu vas, sache quand même d'où tu viens".

"Ne te baisse jamais pour regarder dans le derrière de quelqu'un sinon quelqu'un d'autre se baissera pour regarder dans ton derrière".

"Si quelqu'un te dit qu'il est capable d'avaler une noix de coco en entier, laisse-le faire c'est qu'il fait entièrement confiance à son anus".

Mon cher Cabral Libii Li Ngué Ngué aka Amilcar Aka Sékou aka Abel djassi, "les femmes c'est exactement comme le café, au départ ça excite et après ça énerve". Mes sorties épistolaires ne sont qu'une réponse à tous les cons qui font ton mouvement politique. Car, comme me l'a dit mon aïeul, on ne peut pas être bon 2 fois. On peut être bon une fois et là on est bon. Mais quand on est bon 2 fois, on devient bonbon et on se fait sucer...

Il ne sert à rien de se battre. Il vaut mieux convaincre que vaincre. Car, ce qui est convaincu est d'office vaincu. Ce matin, je voudrais me pencher sur le cas des cons du PCRN. Comme dit un proverbe africain, "à sa création , Dieu a d'abord créé les Sages, ensuite les Humains et enfin les CONS"...Lorsque les cons se mettent ensemble pour décider, c'est à ce moment là qu'arrive la catastrophe. C'est ce qui se passe au PCRN. Ce parti regorge vraiment de beaucoup de cons . Toi qui es "sage", réhabilite-les pour les réintroduire dans la société humaine.

Parlons surtout de ce Con cassé. J'ai beaucoup de respect pour les personnes frappées par n'importe quel handicap. Puisque moi-même je suis lourdement handicapée.Toutefois, un handicapé qui se comporte comme un idiot est un con cassé qui me rappelle que tous les Camerounais sont pareils . Il existe quelque part en chacun d'entre nous , un petit coin qui sent mauvais. Je ne vais donc pas porter de gants pour ce cas aussi. Mais je m'engage à la modération parce que lui et moi, nous sommes montrés de l'affection fraternelle je dis bien fraternelle par le passé. Il a un devoir d'impartialité.

Cabral, dis à ce stropiat, que le journalisme est un métier noble. je suis encore femme de ménage par endroits dans la Presse. Je sais quand même qu'un journaliste est soumis à la neutralité et à l'impartialité. Ce n'est pas parce qu'on lèche les bottes dans les milieux du sport .Ce n'est pas parce qu'on est devenu patron d'un média à 2 auditeurs latents qu'on s'octroie le droit de m'attaquer à travers des métaphores à peine voilées. Si comme ils le disent , il s'agit de nos affaires de Baba, qu'ils se taisent.

Ce perclus très excité arrivera t-il à reconnaître qu'il est con? En ce moment, il agit telle une bête qui refuse de se reconnaître bête mais qui ne cesse de paître dans la prairie de la bêtise. Je comprends sa fierté d'être l' ami d'un député du village. Ce n'est donné qu'au Cameroun, je l'avoue. Je n'ai pas ces godasses là.

En fait, ce podacre, je l'ai connu hier avant toi. je l'ai connu lambda comme un bon nombre d'exploités de la Presse camerounaise. J'étais l'un de ces appuis qui lui permettaient de gravir les longues et sinueuses marches de Radio Equinoxe. Ce média qui lui prêtait un espace de sport matinal pour se produire. J'ai même été bonne 2 fois. En soutien à sa condition de cacochyme , j'ai été bénévolement ’hôtesse d'accueil à ses anniversaires d'émission. Mais comme disait M. Baboke de la Présidence de la République, je paraphrase, l'ascension sociale amène certains à oublier ceux qui les ont accompagné dans les étapes de leur parcours. Je ne lui ai pas donné d'argent mais il a eu de mon temps et de ma personne physique. Il a eu de ma loyauté, surtout.

Abel Djassi, tu te feras sucer tes millions aussi. T'inquiète! Car, il n y a que ça qui les intéresse. Ils connaissent tous ton vide idéologique. Si Lopaire Lion avait préparé la succession comme il se doit, nous ne serions pas en présence de ce madoff aux petits pieds que tu es dans l'espace politique camerounais. Mais faisons avec... Le monde est à l'ère du populisme, je te le concède.

En tant que pervers narcissique, tu as les aptitudes nécessaires pour comprendre cette citation de M. Baboke (je le cite en tant qu'auteur de l'esprit). Car, tu as tellement trahi autour de toi que je m’éprends à penser que certains Bassas du Nyong-et-kelle ne sont que des traîtres. Toi en tête de file. J'ai quand même des amis Hôlong très loyaux. Donc tout la cerise n'est pas pourrie.

Dis donc à ton comité du village de Nyong-et-Kelle qui me promet la mort sur les réseaux sociaux, de d'abord nettoyer ton sang et ta semence des décoctions que l'un d'eux t'inflige depuis ta basse naissance. Ce qui t'empêche de laisser des gardiens du temple dans ton foyer. Ce n'est pourtant qu'un petit problème que moi j'ai résolu de mon côté. Un tout petit nœud qui fait que la Toile te couronne de stérilité pourtant JE LE CONFIRME, TU NE L'ES PAS!

Maintenant, que certaines messes du matin sont dites. Agite la moustiquaire et regardons gigoter tes anophèles femelles et les autres "moustiquos"( néologisme).

Le monde se construit avec les mots . Tu es peut-être Toutânkhamon, mais n'oublie pas que la malédiction poursuit toujours les pharaons. et leur orgueil, c'est ce qui les perd.

Maintenant, je me bâillonne et je lis assidûment les élucubrations de Paul César Ngué Ngué. Ton petit-frère. Je ne le qualifierai jamais. je ne l'insulterai pas. J'espère qu'il a recouvré son grand amour qu'il voulait épouser. de sa confession personnelle. Nous avons échangé par le passé. Je voudrais juste qu'il sache que quand il était étudiant à Maroua et qu'il te demandait de l'argent de poche, c'est moi qui le lui faisait envoyer quelques fois (2 fois n'est pas rien) pour sauver les apparences. Ce monde périt faute de connaissances. Apprends-lui à respecter tes compagnes fussent-elles ex.

A très bientôt!