Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 08 31Article 538576

Opinions of Monday, 31 August 2020

Journaliste: Alfred OBAMA et Jean-Collins OYONO-ENGUELE

Cameroun : Amougou Belinga ou le suicide du peuple Beti

Coup de tonnerre dans le ciel camerounais : Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, le magnat des médias camerounais, annonce l’arrêt des activités de VISION 4, le fleuron de son prestigieux consortium. Motif évoqué : une restructuration en profondeur de cette chaîne de Télévision. C’était le 21 Août 2020. En effet, le Président Directeur Général du Groupe l’Anecdote, depuis quelques semaines, est au centre d’une vive controverse liée au coup d’Etat avorté en République Equato-Guinéenne. Plus précisément, la pomme de discorde entre le Délégué Général à la Sureté Nationale, Martin MBARGA NGUELE, et Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, n’est autre que le partage des milliards consécutifs au secourable rôle que ces deux frères ont joué dans l’échec de cette conspiration.

Dès lors, Jean Pierre AMOUGOU BELINGA et son frère aîné, Martin MBARGA NGUELE, se regardent en chiens de faïence, s’épient, s’affrontent, par personnes interposées, se déchirent et se maudissent, tant et si bien que cette guerre fratricide, aussi stupide que suicidaire, a plongé la communauté Béti tout entière dans une cacophonie indescriptible. Il est regrettable que cette situation, tout aussi malheureuse qu’inconcevable, qui couvre le peuple Béti d’opprobre, sous les regards narquois des autres communautés, ait réveillé les appétits grossiers et gargantuesque d’une horde d’affabulateurs, de bonimenteurs, de courtisans, de prébendiers, de roublards, d’escrocs et de maîtres chanteurs qui s’en lèchent les babines.

Comme on le voit, les masques sont enfin tombés et le vrai visage de l’homme Béti est honteusement mis à découvert. Toute cette agitation autour de Martin MBARGA NGUELE et Jean Pierre AMOUGOU BELINGA est la preuve patente, s’il en était encore besoin, que l’homme Béti éprouve un réel plaisir dans les infortunes de son frère. En d’autres termes, les malheurs de l’homme Béti font le bonheur de son frère. Quelle infamie ! Quelle ignominie ! IL est scandaleux et ridicule de constater que, dans ses rapports avec son frère, l’homme Béti, qui, pour amuser la galerie, se passe pour un bon chrétien, n’ait pas encore intégré cette divine leçon : ‘‘Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des hypocrites et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs’’.

Nous sommes profondément révoltés et outrés de nous rendre compte, à nos dépens, que l’homme Béti est la parfaite incarnation de cette assommante vérité biblique : ‘‘Chacun de nous a pour ennemis les gens de sa propre maison’’. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que l’ennemi de l’homme Béti n’est autre que le Béti.

Qu’à cela ne tienne, la sagesse populaire nous enseigne qu’il n’est jamais trop tard ; c’est pour cette noble raison que nous invitons très respectueusement notre père, Martin MBARGA NGUELE, et notre frère, Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, sans oublier toute cette kyrielle de récupérateurs opportunistes, qui ont le culot et l’indécence d’attiser ce feu dévastateur, à lire, dans un esprit d’apaisement, de méditation et de prière, ces réconfortantes paroles du Psaume 133 : « voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux, pour des frères, de demeurer ensemble ! C’est comme de l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, sur la barbe d’Aaron, qui descend sur le bord de ses vêtements. C’est comme la rosée de l’Hermon ; car, c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, la vie, pour l’éternité ».

Que chaque membre de la communauté Béti, indépendamment de sa position sociale, soit rassuré que la chute et la déchéance de Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, que certains ont fait leur vœu le plus cher, aura inévitablement de gravissimes répercussions sur la survie même de toute la communauté Béti. Qu’on nous comprenne très bien : ce conflit, qui dégage les effluves d’une malédiction, est une question de suicide ou de survie du peuple Béti. Enfin, nous invitons fraternellement chaque Béti, en ce qui le concerne, à garder présent, dans son esprit, cette mise en garde des Saintes Ecritures : ‘‘Toute maison, divisée contre elle-même, est appelée à la destruction’’.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter