Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 13Article 607726

Opinions of Tuesday, 13 July 2021

Auteur: Patrice Fetseu

Cabral arrête, trop c'est trop - Patrice Fetseu

Cabral Libii Cabral Libii

Les récents sortis du président du PCRN sur le sa stratégie pour aboutir à l'alternance au Cameroun est un lueur, selon Patrice Fetseu. Dans une tribune, il dénonce la roublardise de Cabral Libii et demande à Cabral Libii d'œuvrer pour l'obtention d'un vrai code électoral, au lieu d'inciter les Camerounais à aller s'inscrire massivement sur les listes électorales, comme si cela était une garantie pour renverser Biya.

CamerounWeb vous propose la tribune de Patrice Fetseu.


Je m'étais fait la promesse d'éviter autant que faire ce peu de parler de ton parti politique et toi, mais à un moment, il faut sauver le peuple que vous cherchez à abrutir.

Cabral, les inscriptions massives ne garantissent pas la victoire, et la surveillance des votes est un film chinois.

Sur 25 millions de Camerounais, même si c'est seulement 1000 (milles) personnes qui sont inscrites dans tout le pays et votent, il peut avoir le changement s'il y a un bon code électoral.

Par contre, même si 20 millions de personnes sont inscrites et votent, avec un mauvais code électoral, il n'y aura toujours pas de changement.
Il suffit que sur 1000 votants, 400 (40%) votent un candidat de l'opposition, 350 (35%) votent M Biya, et le reste des candidats se partagent le reste de 250 (25%). C'est celui qui a 400 qui devrait être déclaré vainqueur. Rien ne prouve que la majorité de ceux qui sont inscrits actuellement et qui votent sont du RDPC, ils peuvent bien être d'un parti de l'opposition. Et rien ne prouve qu'avec un mauvais code, même si 20 millions de personnes s'inscrivent et votent, le RDPC ne pourra pas truquer les résultats en sa faveur.
Alors le nombre de personnes inscrites n'a rien à voir avec le changement.
Parlant de la surveillance des votes: quelle bonne blague!

Il y a 25 000 bureaux de vote, soit 25 milles PV et 25 milles scrutateurs: sur les 25milles (scrutateurs ou PV) combien avais-tu à l'élection de 2018? Puisque tu n'avais pas ces 25milles scrutateurs pour surveiller les votes, cela voudrait dire que tu partais à cette élection pour amuser la galerie ? Car, si pour gagner, selon toi, il faut à tout prix et à tous les prix la surveillance des votes, et que tu es conscient d'avance que tu ne peux pas avoir le nombre de personnes nécessaire pour cette surveillance, alors aller à l'élection dans une telle condition c'est pour distraire le peuple!!
Or, avec un bon code électoral, on n'a plus besoin de la surveillance.

1- Peux-tu avoir 25milles scrutateurs pour surveiller les votes dans tout le pays? Même les vieux partis politiques comme l'UPC ou le SDF qui ont plus de 30 ans d'existence ne peuvent pas avoir des scrutateurs dans tous les bureaux de vote du pays, alors ta surveillance est une fiction. Car, si tu surveilles dans les endroits où il y a tes scrutateurs, que deviendront les endroits où tu ne peux pas avoir de scrutateurs ?

2-Supposons même que tu sois capable d'avoir 25 milles scrutateurs sur l'ensemble du pays qui surveillent bien, et qui ont les 25 milles PV.
Lorsque Elecam va vouloir faire la sommes des PV par centre de vote, par arrondissement, département et région, afin de sortir le résultat final, qui sera là pour surveiller ?

Et si Elecam déclare plutôt un autre candidat vainqueur, pourtant sur vos 25milles PV, c'est vous qui êtes vainqueur, est-ce sur la planète Mars que vous irez réclamer votre victoire, étant donné que seuls les PV (frauduleux) d'elecam font foi et non vos PV (originaux)? Car Elecam peut bien aller changer ses vrais PV sortis des bureaux de vote qui donnent les mêmes résultats que les vôtres, et présenter des faux PV ( et ce sont leurs faux PV qui seront pris en considération au conseil constitutionnel)
Oui, il faut s'inscrire sur les listes électorales. Massivement ou pas, peu importe. Le plus important c'est la lutte pour un bon code électoral à travers lequel l'on n'aura plus besoin de surveiller les votes (comme dans d'autres pays) et qui permettra de déclarer le vrai vainqueur.

La lutte pour un vrai code électoral est bien possible s'il y a vraiment de vrais partis d'opposition qui veulent le changement et non ceux qui luttent pour leurs ventres.

Si les partis politiques arrivés 2e, 3e, et 4e à la présidentielle décidaient d'imposer au code électoral consensuel, au défaut ils boycottent tous ensemble les élections (législatives et municipales) le RDPC aurait cédé. Car à quoi auraient ressemblées des élections sans les principaux partis leaders?
Malheureusement, beaucoup de partis politiques ne luttent pas pour le peuple, mais pour leurs propres ventres, s'ils peuvent avoir quelques élus (inutiles pour le peuple) tant mieux, si leurs propres vies changent déjà ça va.