Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 06 08Article 600799

Opinions of Tuesday, 8 June 2021

Auteur: English Cameroon for a United Cameroon?

CAN 2021 au Maroc?: démonstration finale du gouvernement défaillant de Biya

Paul Biya Paul Biya

Le report de la cérémonie de tirage au sort de la CAN 2021 qu'accueille le Cameroun fait réagir aussi bien les acteurs politiques tous bords confondus, des acteurs de la société civile et des leaders d'opinion. Pour les responsables de la plateforme English Cameroun for United Cameroun, cette CAN, si elle échappe au Cameroun et elle est confiée au Maroc, comme le soupçonnent les politiques camerounais, ce sera une nième preuve, sinon la preuve de trop, de la défaillance du gouvernement de Paul Biya.

Lire l'analyse ci-dessous

-------

'1. Si la pandémie de COVID-19 est réelle, alors la CAN 2021/2022 sera soit annulée, soit organisée dans un pays avec un contrôle démontré du virus grâce à une vaccination massive.

2. Une annulation totale serait un désastre économique pour la CAF. Ils vont probablement s'organiser dans un pays avec un grand contrôle. La condition serait que le pays fasse preuve d'une vaccination et d'un contrôle massifs du virus, tout en exigeant que toutes les équipes de visite soient vaccinées.

3. Le tirage au sort de la CAN prévu le 25 juin au Cameroun a été reporté en raison de problèmes logistiques liés à la situation du COVID.

4. Après avoir testé et contrôlé agressivement le virus lors de la première vague, le Cameroun a pris du retard en termes de vaccination.
Les pays déclarent leur taux de vaccination quotidien à l'organisation mondiale afin que ces taux soient disponibles via Our World in Data. Le Cameroun n'en fait pas partie.

Le Cameroun a obtenu environ 700 000 vaccins pour administration. Selon Voice of America, depuis avril, seuls 75 000 vaccins ont été administrés. Ce faible taux d'utilisation est le résultat de la distraction du gouvernement par le covidgate et, surtout, des sentiments anti-vaccination alimentés par des décennies de désinformation biyaïste ou de panafricanisme primitif en tant que distraction politique des jeunes. Il est sûr de dire que si covid est une considération sérieuse, le Cameroun n'organisera pas la CAN 2021. Ajoutez à ce problème de pandémie le fait que les installations ne sont pas encore prêtes. Aussi, de nombreuses personnes qui auraient été soudoyées par le Cameroun, démissionnent de la CAF. Il est peu probable que la nouvelle équipe connaisse bien nos charmantes pratiques de corruption.

5. Alors que le cas du Cameroun est extrêmement grave, le scepticisme vis-à-vis du Covid et du vaccin covid s'exprime davantage en Afrique subsaharienne. La CAF doit donc chercher une solution vers le nord.

6. Selon Our World in Data, le Maroc a de très bonnes chances de gagner un argument covid. Avec plus de 9 millions ayant reçu au moins la première dose du vaccin (soit 25% de la population marocaine), on voit comment un taux de vaccination de 50% peut être atteint en décembre 2021. Actuellement à 0,3%, il est peu probable que Le Cameroun atteindra 25% le jour du coup d'envoi du tournoi. Rien que sur le covid, le Cameroun n'est pas apte à accueillir la compétition. Les retards dans la livraison des infrastructures ne feront que rendre cette décision beaucoup plus facile pour la CAF. Si la CAN 2021/2022 n'est pas annulée, elle se tiendra probablement au Maroc et ils l'auraient mérité. Le Cameroun aurait aussi mérité le retrait - ce pays est irrémédiablement brisé.

7. M. Biya devrait tirer la bonne conclusion : il doit démissionner pour qu'un nouveau président puisse remettre le gouvernement en place.
7.1. Le peuple du Cameroun occidental a perdu confiance en M. Biya en tant que leader capable de maintenir les deux Cameroun ensemble. Sa guerre insensée et son inaction politique ont donné l'avantage au côté séparatiste. Les explosifs sont maintenant utilisés de manière plus courante. Le pire est à venir. Avec chaque mois supplémentaire pendant lequel M. Biya reste au pouvoir, les séparatistes acquièrent un avantage stratégique dans les messages et les combats.

7.2. Son abandon des fonctions présidentielles a conduit à l'expansion de la corruption et des détournements de fonds dans son gouvernement. Ses fonctions publiques ont été réduites à rencontrer des diplomates ; il ne peut même pas assister à une réunion virtuelle avec d'autres chefs d'État, encore moins les rencontrer physiquement.

7.3. Le principe directeur de son gouvernement est celui-ci : ne rien faire sauf en cas d'absolue nécessité. Par nécessaire, on entend l'exécution minimale d'une prétendue haute instruction du chef de l'État. Toute initiative personnelle est vouée à vous attirer des ennuis. Si vous faites la mauvaise chose, vous pouvez être le bouc émissaire lorsque les gens signalent le dysfonctionnement total. Si vous faites ce qu'il faut, vous pouvez être encadré et puni par ceux qui comprennent très bien le principe de ne rien faire sauf par la haute-instruction.

Chaque Camerounais doit se convaincre que M. Biya a épuisé ses chances de prouver qu'il peut quitter le pays dans un état fonctionnel. Mais avant que cela ne se dégrade davantage, il a juste besoin de démissionner.

Cette démission doit être suivie de l'application stricte de l'article 6.4 des statuts. Une présidence par intérim dirigée par un chef de la législature doit superviser l'organisation d'une nouvelle élection présidentielle.

L'acceptation des résultats dépend de la transparence des élections. Nous devons encourager tous les Camerounais âgés de plus de 20 ans mais sans carte d'électeur, à s'inscrire pour voter. M. Biya est arrivé au bout du chemin. La CAN 2021/2022 sera une autre confirmation. Les marocains sourient. Le Cameroun peut essayer d'encourager la vaccination contre le covid (c'est de toute façon nécessaire), mais cela risque de ne pas suffire à retenir la concurrence au Cameroun.'

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter