Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 12 01Article 477198

Opinions of Sunday, 1 December 2019

Journaliste: Tgv de l'info

Boycott du MRC: Paul Eric Kingue dans de beaux draps!

PAUL ECRIC KINGUE ET L'ABSENCE D'UN PLAN B

Il y a une chose que j'ai appris de ma très brève vie durant laquelle je n'ai jamais rencontré Paul Eric Kingue - c'est la compassion. La compassion c'est quoi? C'est se mettre dans les chaussures de l'autre. Et essayer de réfléchir a sa place, et de tirer des conclusions a sa place, devant des choses simples de la vie. Paul Eric Kingue, que je n'ai jamais rencontré de ma vie, je le redis, a été jeté en prison le 29 février 2008. C'était il y'a plus de onze ans. Il en est sorti huit ans après, pour retourner en prison le 26 janvier 2019, et y passer huit mois encore. Ça fait neuf (9!) ans de prison au total. Pendant neuf ans donc, il a eu aucun salaire, car le prisonnier a son salaire suspendu dans notre pays. Avant cet emprisonnement-la, il était maire de Njombe Penja, une petite ville au coeur des plantations concessionnaires dans le Moungo. J'imagine qu'avant d'aller en prison, il avait fait des économies, ce qui lui a permis de survivre, la prison chez nous étant une maison en location dans laquelle tu dois tout payer, y compris le droit s'avoir accès a l'oxygène du ciel. Sorti de prison il y'a un mois, c'est légitime que son ambition professionnelle - car il est de toute évidence un politicien - était d'avoir un poste électif - maire, député. Ce serait donc son premier salaire après neuf ans. Ce rêve est absolument détruit par le boycott de Maurice Kamto qui, lui par contre, a bel et bien un boulot - enseignant, avocat -, a donc un salaire, et qui, en février 2008-la, quand Paul Eric Kingue allait en prison, était ministre de la justice de Paul Biya et n'avait rien dit, ni fait, pour défendre Paul Eric Kingue, ni les morts de février 2008. Pour le dire dans le langage simple, dans un pays qui imagine l'alternative et le changement, le plan B consisterait a se poser la question de la carrière de gens comme Paul Eric Kingue, après le boycott - de quoi va-t-il vivre donc? Au lieu de se poser ces questions simple, ces questions d'adultes, il est insulté et traîné dans la boue.

Un coup de fil...

Par: Concierge de la république