Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 12 14Article 479653

Opinions of Saturday, 14 December 2019

Journaliste: Michel Biem Tong

Bamenda et Buéa: l'armée crée des chambres de tortures secrètes


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

D’après une source au sein des forces de défense qui a requis l’anonymat, les soldats camerounais ont créé tant à Bamenda qu’à Buea des prisons secrètes où des jeunes enlevés sont sujets à des tortures et à des exécutions sommaires. D’après notre source, la chambre de torture et de la mort de Buea est située au lieudit Bismark Fountain, non loin d’une base militaire. A l’intérieur du bâtiment se trouve une chambre où des jeunes arrêtés par des militaires sont frappés à l’aide d’une machette.

Au cours des séances de torture, il est demandé aux victimes de dire où se trouvent les camps des indépendantistes armés. De l’argent est également demandé aux victimes, nous a confié notre source. A Bamenda, les corps des jeunes qui décèdent suite aux tortures infligées dans la prison secrète créée par l’armée sont abandonnés dans les morgues des hôpitaux et centres de santé de la ville.

Il s’agit là d’une méthode terroriste utilisée par le pouvoir de Yaoundé pour décourager le peuple anglophone de leur engagement à lutter pour recouvrer son indépendance accordée par l’ONU à la faveur de l’article 76 (b) de la Charte des Nations Unies et de la résolution 1608 du 21 avril 1961. Rappelons que l’option de l’indépendance totale du Southern Cameroons a été rejetée par l’ONU en octobre 1959 alors que ce fut le choix de la majorité des populations lors de la conférence pré-plébiscite tenue à Mamfe du 10 au 11 août 1959.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter