Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 07 19Article 468054

Opinions of Friday, 19 July 2019

Journaliste: Roland Romain Kouotou

Bafoussam en ébulition: lettre salée adressée au Sultan Mbombo Njoya

Majesté, moi votre fils, éprouvé de la peine, et surtout beaucoup de peine, lorsque j'entends des gens s'adresser a celui qui incarne notre couronne sans moindre respect. Majesté, vous leur avez donné suffisamment d'occasion et surtout d'opportunités pour manquer le respect a un peuple autrefois craint de tous.

Dans un contexte de démocratie multipartiste, il est assez difficile pour un manœuvre ou entrepreneur politique de distinguer un adversaire, dans l'adversité qui caractérise la concurrence même loyale du marché politique.

Depuis votre montée au trône de Nchare Yen, votre engagement politique, a créé plus de problème dans la société Bamoun. Les dégâts sont considérables. Le peuple est divisé et même avec l'évolution du temps, le peuple peine a vous suivre dans son entièreté. Le contrôle des mairies et des députations par l'autre fraction politique, ajouté a cela les résultats de la dernière élection présidentielle a démontré a la face du monde que tout le peuple tout entier, n'est pas a votre écoute. Cette situation ne nous honore pas et je vous implore Majesté, a écouter le cris de la population qui réclame votre retrait de cet univers.

Même la religion qui crée de nos jours des guerres de part le monde, n'a pas réussi a nous diviser. Qu'on soit musulman ou chrétien, les Bamoun ont toujours sur vivre en harmonie. Et vous êtes la preuve même patente de cette harmonie religieuse.

Majesté, en bon père de famille, vous aviez le souci de vous abriter sous un arbre fruitier, afin de trouver des fruits pour vos enfants. Mais il se fait que l'arbre ne produit pas de fruits, ou alors de bon fruits. Car, depuis que le torrent souffle, aucun fruit n'a réussi a nous tomber dessus. Pourquoi ne pas laisser aux enfants le choix de le faire pour vous.

Majesté, nos ancêtres furent des conquérants respectés. Grâce a leurs conquêtes, vous trônez sur un territoire vaste de près de 8000km2, avec près ou plus d'un millions d'âmes. Quoi de si beau que d'être un Roi de cette taille.

Majesté, ne l'oubliez pas, où jamais, n'eût été l'arrivée des colons blancs, vous serez a la terre d'un pays comme la reine d'Angleterre, comme l'empereur du Japon. Nos pères ont choisi de fédérer avec les autres peuples et former notre Cameroun que nous aimons tant. Il est donc question majesté de vous asseoir sur le trône en image, de régner et de profiter de la beauté de la vie.
Majeste, C'est la nature qui choisi les Rois.
La nature vous demande d'être le Roi de tous.
Et pour l'être, vous avez l'obligation detre neutre.

Écoutez la voix du peuple, car c'est la voie de Dieu