Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 22Article 507151

Opinions of Wednesday, 22 April 2020

Journaliste: BORIS BERTOLT

'Au Cameroun ce n’est pas le Covid-19 qui va tuer les gens mais la prise en charge'

Je suis jeune fille de 30 ans vivant à Douala,mère de 2enfants et enceinte de pratiquement 7mois. En date du 2 avril,vu que le Minsante avait annoncé une campagne de test massif pour le covid 19 j'appelle le 1510 juste pour me faire dépister et connaitre mon statut, mais n'ayant aucun symptômes.

Très réceptif à l'appel et prompte réaction, car ce même jour une équipe est venue me prélever à la maison vers 16h (gorge et narine)après avoir remplie une fiche contenant toutes mes informations. Je précise que le jour où j'étais avec mes enfants, ma mère et la ménagère,mais ils ont jugé bon de me prélever toute seule.l'équipe est repartie me disant que le résultat se donnerait dans 3 jours. 3 jours plus tard rien.

Je reste dans mon coin,puisque je ne suis pas malade,et je ne développe aucun symptôme. C'est 2 semaines après qu'ils appellent mes collègues pour leur demander leur état de santé car selon eux ils ont été en contact avec une personne positive au covid19.

Stupéfaits, mes collègues leur demande de qui il s'agit, il donne mon nom. Je suis aussi surprise sur le coup,car j'avais jamais reçu de retour. J'arrache donc le téléphone entre les mains de mon collègue et puis je met le haut-parleur pour leur demander de quoi il est question car je suis perdue.

La dame au téléphone me demande pourquoi je suis pas en confinement alors que mon test est positif. Je lui dit j'ai jamais reçu mes reçu mon résultat et comment ça peut-être positif pourtant. Je me porte très bien,même pas un petit symptôme. Elle me confirme que c'est positif.

Je lui dit ok,pourrais je avoir mon résultat sur support pour confirmer de mes propres yeux et justifier mon confinement auprès de mon employeur. Elle me dit ok. je vous rappelle dans quelques minutes.
j'ai attendu toute la soirée rien,elle n'a plus appelé.

La psychose a commencé chez moi et chez mes collègues. Le lendemain un autre numéro m'appelle pour demander de rester chez moi en confinement et ne plus sortir même si je présente pas de symptômes, je demande encore à avoir mon résultat sur support où alors qu'il m'indique où ils sont pour que j'aille récupérer, le Monsieur me dit impossible, ils sont surchargés pour imprimer.

Je demande donc comment se passe la prise en charge pour moi et ma famille,vu que entre temps on a été en contact,surtout les enfants(9ans et 4ans)car il était dit qu'ils devait revenir les prélever si jamais mon test était positif. Tout ce que le monsieur me dit c'est rester chez moi pendant au moins 21 jours car les hôpitaux sont saturés.

Voila donc pas de prise en charge immédiate, même pour moi qui suis enceinte,pas de cadre d'isolement, juste reste chez toi.
Tellement la psychose et la peur m'envahissent je me lève ce matin avec le cœur qui bat la chamaille, les palpitations et une sensation d'étouffement, ce que j'ai jamais eu. Inquiète. J’ appelle un de des numéro pour me signaler,pour voir si je peux avoir une prise en charge.

Il est 6h30,le gars me dit il est encore chez lui,que j'attende il va me rappeler. Il me rappele vers 8h pour me demander de me rendre au CMA bonamoussadi. Arrivée sur place je suis refoulée. Je le rappelle il me renvoie à la quintinie.Arrivée là bas,au niveau du pavillon Samuel eto'o je trouve d'abord un monde fou qui d'aucuns veulent faire des tests mais sont refoulés soit disant il n'ya plus de test,même le scaner ne se fait plus.

D'autres veulent se faire consulter mais il n'ya qu'un seul médecin qui se dit saturé et ne peux recevoir. Mevoilà je prend mon courage pour affronter le médecin, je lui explique ma situation, vue que je suis vulnérable, elle dit ne pas être au courant de mon cas et ne peux me consulter car il me faut un résultat sur papier pour confirmer si oui ou non je suis positive,et par quel laboratoire mon test a été fait.

je lui dit c'est le 1510 du Minsante elle dit qu’elle ne me gère pas, que j'aille au Minsante demander mon résultat et qu'ils m'oriente ailleurs...je me suis mise à pleurer comme une gamine, car je fais face à une réalité bien triste et décourageante.

Je rappelle donc le Monsieur du 1510,il dit être surpris du comportement de ce docteur et m'oriente chez une autre toujours la à laquintinie. Je vais donc rencontrer l'autre médecin, à ma surprise c'est pas le médecin qui me recoit,mais une stagiaire qui me pose les mêmes questions tout en remplissant une fiche.

Elle aussi me pose la question de savoir qui m'a envoyé ici,l. dit le 1510,elle me dit madame vous ne présentez aucun symptôme, en dehors des palpitations qui peuvent être dues au stress ou à la peur,et me demande si elle peut avoir mon résultat. Je lui dit je ne l'ai pas,et à elle de me demander comment donc je sais que je suis positif au covid 19. Je lui dit 1510,par téléphone.

Elle se lève et fait un tour puis revient me dire qu'elle ne peut rien faire pour moi car apparemment on ne retrouve pas mon nom dans leur base de données.

Je la supplie en lui disant: “ docteur j’ai le coeur qui n'est pas bien,et la respiration qui coupe,faite quelque chose,j'ai peur pour moi et mon mon futur bb,je presque à terme,ayez pitié de moi”. Elle
me dit: “ désolée je peux rien tout ce que je peux vous remettre c'est la fiche de protocole du traitement du covid19 qu'on remet à tous les patients. Vous vous rendez à la pharmacie présenter la fiche s'il ya les produits on vous donne au contraire vous allez vous débrouiller au quartier”.

Voila comment je sors de la avec la fiche. Je vais à la pharmacie, on me dit: “ désolée madame, le stock est fini ,il n'ya aucun produit disponible allez chercher en Puma dehors”.

Je sors donc de laquintinie n'ayant eu aucune consultation, aucune prise en charge,juste va au quartier et débrouille toi à trouver tes produits. De l'autre côté le centre du Minsante ne parvient pas à me montrer mes résultats. Ni à m'orienter vers un autre centre de prise en charge en dehors de laquintinie. Je rappelle le Monsieur pour lui faire le compte rendu,il me dit qu'il est désolé et qu'il ne savait pas que c'est comme sur le terrain,qu'il a fait son devoir qui est répondre à l'appel, le reste ne lui incombe pas(ni me donner les résultats car dit il il ne travaille pas au laboratoire, ni une prise en charge car il n'est pas médecin...bref rien).

Au finish il me propose d'aller faire un scaner dans un centre privé pour être fixé ,car selon lui il a eu des patients qui après qu'on leur ai annoncé qu'ils étaient positifs au covid 19,le scaner a montré qu'ils n'étaient pas atteints, car avec leur scanner on voit bien l'état des poumons,et c'est plus fiable.

Me voici donc qui va dans un centre d'imagerie car je voulais absolument savoir si je suis positive au non avec l'état de mes poumon.1ere chose le scaner des poumons coûte 118.000 Fcfa,mince,pas à la portée de tout camerounais,et cerise sur le gâteau le responsable me dit que c'est impossible de pratiquer le scaner sur une femme enceinte de 7 mois de grossesse car je risque perdre mon bb ou alors il va naître avec des malformations dues au rayon X. Voila comment je suis contraint d'abandonner cette voie.

En rentrant, j'entre dans 5 pharmacies, je trouve presque tous les produits sauf la chloroquine . La facture me fait 11 milles.

Donc Boris j'ai été longue pour expliquer aux camerounais ce qui se passe réellement sur le terrain dans la prise en charge du covid 19,car ce n'est pas la maladie qui va tuer les cameounais,mais le système mis en place.

Le Minsante passe le temps à donner des chiffre je ne sais sur quelle base. La prise en charge on dirait qu’ on choisie seulement ou c'est pour une catégorie de personnes. A quoi servent les centres d'isolement et de prise en charge de yassa et autres.

Les tests qui sont en rupture, les médicaments rupture et après on parle de gratuité ? Non. Me voici au quartier avec une respiration bizare,sans observation, sans prise en charge,en plus enceinte. Ma famille n'est pas prélevée pour connaitre leur statut.

Mon résultat douteux car introuvable dans la base de données. Je ne peux faire le scaner. je suis perdue et inquiète.
Voila la réalité au 237,surtout Douala,je ne sais pas si Monsieur le Ministre est au courant de tout cela,et je comprends pourquoi beaucoup mourront car ça ne vaut pas la peine

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter