Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 05Article 503479

Opinions of Sunday, 5 April 2020

Journaliste: Blaise Nsangou

Attaques contre Eric Kingué: les élucubrations malveillantes de Rémy Ngono

Mon cher Ngono, en politique, milieu auquel vous n'aurez jamais l'élegance d'appartenir, on dit *"il n'y a rien de plus nihiliste que le jacassement des parias devant ceux qui militent".

Paul Éric Kingue milite, gagne du terrain dans son militantisme habile. Vous êtes un paria et votre bavardage est foncièrement nihiliste : sans effet. Mais, la nécessité de recadrer quelques-unes des balivernes truffées de grossières contradictions exprimées lors de votre dernière sortie sur Facebook, s'impose comme un polisseur esthète de la transparence républicaine qui dicte le comportement de *M. Paul Éric Kingue, Maire MPCN de Njombé-Penja.

Ainsi, l'analyse la plus banale qu'un internaute, même de niveau élémentaire qui vous a suivi, mettrait en lumière les contradictions ostentatoires ci-dessous :

1-vous dites que Paul Éric Kingue a été rencontrer M. Mbarga Nguele. Que non. Il ne s'agissait pas de l'homme intuité personé, mais du Délégué Général à la Sureté Nationale (DGSN). Pour votre gouverne, le DGSN est une autorité policière Républicaine au service des populations de tous les bords, par conséquent, n'est au service exclusif d'aucun parti politique, encore moins d'un acteur politique particulier. Votre sécité cognitive vous étreint tellement au point où vous n'avez aucune autre alternative que baigner dans la contrebande des faits ;

2-vous indiquez qu'un cadre du MRC l'y avait accompagné, mais cachez prudemment l'identité dudit cadre en vue de banaliser le personnage qui n'est pourtant pas des moindres. Traiter M. Penda Ekoka d'enfant, puisqu'il s'agit de lui, montre le niveau de régression mentale auquel vous êtes arrivés. Ce Monsieur est le Conseiller stratégique de M. Kamto, donc, un très proche collaborateur. Vous n'aurez jamais l'élégance de le reconnaître, encore moins la décence de le citer nommément. Cette malignité grotesque entérine votre malhonnêteté et inconsistance habituelle ;

- c'est avec ce même schéma de mensonge grossier que vous esquivez avec maladresse, l'information vraie selon laquelle, 48 heures seulement après la rencontre entre Messieurs Kingue, Penda Ekoka, le DGSN et le Directeur du Contentieux National de la DGSN, M. Kamto lui-même a été reçu par ce même DGSN à huis clos. Curieusement, vous évoquez la trahison lorsqu'il s'agit de M. Kingue, mais pas pour la pour la rencontre de M. Kamto qui a été un tête-à-tête entre Mbarga Nguele et lui. Cela n'est-il pas aussi une trahison ? N'est-ce pas là une géovariabilité comportementale d'un malhonnête ? M. Kamto peut-il démentir qu'il n'a pas été reçu par M. Mbarga Nguele 48 heures après M. Kingue ? Que non, car c'est vrai !

3- vous faites référence à une éventuelle véranda que j'aurais indiqué au mitard, peut-il y en avoir à l'intérieur d'une même même chambre ? J'ose croire que vous vouliez indiquer le couloir de moins d'un mètre qui sépare les lits dans un dortoir de prison. Cela n'enlève en rien sur le voisinage de lits de M. Kamto et M. Kingue ;

4-vous dites que M. Kingue s'est agrippé sur M. Kamto pour résoudre ses problèmes. D'abord, M. Kingue n'a jamais cherché M. Kamto. C'est par l'entremise de M. Fogue que, pendant trois (3) mois au moins, que ce dernier faisait la cour, telle une fille de 18 ans à M. Kingue, au fin d'une coalition entre leurs partis politiques. Connaissant au préalable la force politique de M. Kingue, qu'il a d'ailleurs entériné en gagnant fluidement des communes avec son parti politique le MPCN. J'ai envie de vous demander, en quoi M. Kamto a-t-il été utile à M. Kingue dans sa double victoire à la récente élection municipale puisque ce dernier n'y a participé ni de près, ni de loin ? En rien, bien-sûr ! Donc, c'est M. Kamto qui a tiré profit de lui, pas l'inverse, en récupérant les électeurs de M. Kingue lors de la présidentielle de 2018 ;

- pour la gouverne des internautes, avant M. Kamto, l'homme politique Paul Éric Kingue a été élu Maire, après M. Kamto, il a encore été réélu. Cette multiréélection montre bien l'indépendance de M. Kingue vis-à-vis de M. Kamto qui, rappelons n'a jamais gagné une élection au Cameroun en marge de son parti politique, le Mrc. Ça aussi, vous n'oserez pas le dire. Devrions-nous croire que votre dépigmentation cutanée à des fins de prostitution dans les camions et sous les bois en France éblouit votre lucidité ? Honte à vous !

- aussi, jusqu'à preuve de contraire, M. Kingue n'a jamais été restauré au sujet du préjudice à lui causé par l'État du Cameroun. Comme preuve de cette allégation, aucune presse ne l'a encore titré. Que c'est navrant d'écouter un aussi grossier mensonge venant d'un prétendu journiste d'un média international comme celui qui vous emploierait !

5-vous avez osez-vous attaquer au physique de M. Kingue, posez la question à vos amants si vous êtes aussi beau que lui. Ne savez-vous pas des gens corpulents, beaux et mignons que M. Kingue ? Hé bien, il en fait partie. Au cas où vous en doutez, regardez ses récentes vidéos sur sa prestation de serment et dites-nous s'il est informe. Vous imaginez un Paul Éric Kingue qui vous hante jour et nuit, pas le vrai PEK qui séduit sur les plans physiques et argumentaires (regardez la photo). Il semble que les déchirures anales vous rendent fou car PEK n'est pas homosexuel !

J'aurais pu aller plus loin dans le démantèlement de vos élucubrations malveillantes. Mais, je laisse les internautes faire eux-mêmes le point sur le restant des balivernes que vous avez proliférées au sujet d'un élu démocratique. Je ne reviendrai non plus sur la déferlante d'injures grossières entachée de condescendance dans un jargon ubuesque essentiellement primitif de type néandertalien que vous avez utilisés. Mon éducation m'étreint de rester au-dessus de vous. Par conséquent, je n'oserai pas descendre à ce niveau abyssal de régression mentale auquel vous faites habituellement montre. Voilà pourquoi je préfère m'arrêter là.

Cordialement !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter