Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 10 13Article 473838

Opinions of Sunday, 13 October 2019

Journaliste: Michel Biem Tong

Assassinat de Florence Ayafor: un autre complice se dévoile

Le sang de Florence Ayafor est donc en train de faire sortir les complices de ses assassins du bois. En guise de réaction au bas d’un de mes articles au sujet de l’assassinat avec mutilation et décapitation de cette gardienne de prison assassinée le 29 septembre dernier, un certain Genesys Kenelly qui s’est présenté comme administrateur du groupe Facebook « We Love Cameroon » (un groupe anti-ambazonien, c’est-à-dire soutenant les actions du gouvernement camerounais contre les indépendantistes anglophones), a révélé qu’il est celui qui a envoyé la vidéo de l’assassinat de cette gardienne de prison à Ma Kontri Pipo Dem pour qu’il publie : « c'est nous qui lui avons envoyé la vidéo pour qu il l'a publie sur sa plate-forme qui est tres suivie (sic) », explique Genesys Kenelly.

D’après cet activiste contre-révolutionnaire, c’est une membre d’un groupe whatsapp des ambazoniens, c’est-à-dire de soutien à la lutte d’indépendance du peuple anglophone, qui a envoyé la vidéo à un administateur de We Love Cameroon pour publication. Sauf que par la suite, il fait une révélation de taille : « Les ambazoniens sont souvent embarrassés par ce genre de vidéos et cherchent à les détruire sinon ils auraient mis cela en ligne au moins 1 heure avant Mkpd ». Alors comment les ambazoniens peuvent donc décider de partager dans leur groupe whatsapp des vidéos qui les embarrassent ou, pour faire simple, les compromettent, si leurs combattants sont les auteurs de ces vidéos ? »

Les choses sont donc suffisamment claires. La jeune dame qui lui a envoyé la vidéo n’était ni plus ni moins qu’un agent infiltré au sein de ce groupe whatsapp des ambazoniens (le colonel-assassin Emile Bamkoui, patron du Renseignement Militaire, fait partie de ces infiltrés) et celui qui a fait circuler cette vidéo dans ce groupe est lui-même un agent infiltré qui était en contact avec les assassins. Car si les ambazoniens manifestent de l’embarras quand ce type de vidéos atterrit dans leur foras whatsapp, c’est qu’il n’y a que des intrus, des infiltrés pour les y introduire. Par ailleurs, si comme Kenelly l’a lui-même révélé, les ambazoniens sont souvent gênés par ces images atroces et décident de les supprimer, ça veut dire qu’ils n’admettraient pas que leurs combattants commettent des crimes aussi odieux, les filment et les publient dans des foras, y compris Whatsapp.

Les « Restorations Forces », les groupes armés séparatistes, ne sont donc pas les auteurs de la vidéo de l’assassinat d’Ayafor car il est invraisemblable qu’ils aient pris le risque de filmer une scène aussi horrible sachant que cela ne sera pas apprécié de leurs frères sympathisants de la cause indépendantiste. Il est tout aussi inimaginable qu’ils aient commis ce crime, l’aient filmé puis envoyé plutôt à leurs adversaires. Ce n’est pas possible. Lorsque Genesys Kenelly déclare qu’il est : « l’un des rares à avoir les vidéos originales sans l estampille MKPD », il oublie que Ma Kontri Pipo Dem a publié la vidéo en deux séries sur son site kontripipo.com le 30 septembre 2019, quelques heures après l’assassinat, sans l’estampille « MKPD ». Encore qu’il dit « l’un des rares », ce qui signifie que Nkonda Titus aka MKPD fait sans doute partie de ces rares personnes.

Lorsque Kenelly soutient que Ma Kontri Pipo a eu la vidéo après qu’elle ait circulé dans un fora whatsapp des ambazoniens, il ne dit pas la vérité. Car en plus d’avoir l’exclusivité de la vidéo originale, Ma Kontri Pipo Dem détient également tous les détails sur la victime (son nom, sa profession, le village dont elle est originaire), sur le mode opératoire de son assassinat (violée, kidnappée, mutilée, décapitée). Des renseignements que lui ont sans doute fourni les services secrets qui la filait plusieurs jours avant son assassinat. La publication de Kenelly sur sa page Facebook à la même date du 30 septembre à 23H 08 ne contient pas tous ces détails sur la femme assassinée. Pourquoi, alors qu’il dit être celui qui détient la vidéo originale que lui ont sans doute transmise les assassins ?

La publication de ces informations sur la victime est un indice sérieux qui démontre à suffisance que Ma Kontri Pipo Dem était en contact avec le gang de voyous qui a commis ce crime, a filmé puis lui a envoyé la vidéo qu’il a publié quelques heures plus tard dans toutes ses plates-formes virtuelles (site internet kontripipo.com, Facebook, whatsapp, YouTube), non sans avoir au préalable pollué les groupes whatsapp des ambazoniens avec la vidéo contenant cette image atroce comme a semblé l’indiquer Genesys Kenelly. Faut-il le souligner, grâce à ses multiples numéros de téléphone, Ma Kontri Pipo Dem a lui aussi infiltré les groupes whatsapp des ambazoniens. C’est y étant qu’il a par exemple pu avoir le rapport sur le détournement de l’argent collecté pour soutenir la lutte pour l’indépendance du peuple anglophone dans le cadre d’une campagne dénommée MyTripToBuea.

Quoiqu’il en soit, cette réaction de Genesys Kenelly vient nous conforter à l’idée que le gouvernement camerounais dont Paul Atanga Nji, entretient une milice dans le Cameroun anglophone. Cette milice commet des crimes où alors monte des scènes de tortures qui sont filmés puis envoyés à Ma Kontri Pipo Dem, à lui Kenelly et à bien d’autres qui sont des activistes anti-ambazoniens, c’est-à-dire proche du pouvoir de Yaoundé. L’objectif est de saboter la lutte d’indépendance du peuple en faisant passer les groupes armés séparatistes pour des groupuscules terroristes aux yeux de l’opinion internationale : « Vous n avez aucune idée du nombre d anglophones qui sont décidés à détruire les ambazoniens…(sic) », c’est Genesys Kenelly lui-même qui le dit. Voilà qui est bien dit.
…………………………………………………………………………………………….
VOICI L’INTEGRALITE DE LA REACTION PUBLIEE TELLE QUE POSTEE
Michel Biem Tong,
Tu es juste lamentable, kontri pipo a eu la vidéo longtemps après sa mise en circulation dans un groupe WhatsApp ambazonien.
C'est une fille du groupe ambazonien qui, traumatisée par ce qu elle voit , sort la vidéo pour l envoyer à un membre de "we love Cameroun "
Je parle en connaissance de cause car je suis l un des administrateurs de la plate-forme Facebook we love Cameroon ...
Je suis l un des premiers à avoir visionner les images horribles et je te révèle le secret que c'est nous qui lui avons envoyé la vidéo pour qu il l'a publie sur sa plate-forme qui est tres suivie. La preuve je suis l un des rares à avoir les vidéos originales sans l estampille MKPD
Les ambazoniens sont souvent embarrassés par ce genre de vidéos et cherchent à les détruire sinon ils auraient mis cela en ligne au moins 1 heure avant Mkpd.
Donc Il est juste l'un des premiers à la mettre en ligne car le groupe "we love Cameroun" à mis en ligne 2 a 3 minutes avant lui...C est presque la même histoire pour plusieurs vidéos et info dont il a eu la priorité dans la diffusion.
Vous n avez aucune idée du nombre d anglophones qui sont décidés à détruire les ambazoniens tellement ils ont fait du mal aux anglophones.
Elina La Grâcieuse