Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 03 08Article 458040

Opinions of Friday, 8 March 2019

Journaliste: Douala Ngando

Après l´entente cordiale à Paris, Tibor Nagy en visite touristique au Cameroun

En allant directement à Paris pour discuter des affaires intérieures du Cameroun, le Sous-secrétaire d'Etat US aux Affaires africaines, répond partiellement aux questions que se posent de nombreux Africains dans les pays francophones d´Afrique sur les vrais dirigeants de leurs pays. Sa prochaine visite le 17 Mars au Cameroun n´est donc qu´une visite touristique d´habillage aux frais de la princesse. Les Camerounais, qui ne sont pas dupes, lui souhaitent quand même la bienvenue.

C´est une vérité de Lapalisse que de dire que les gouverneurs de la FrancAfrique ne prennent aucune décision sur le plan intérieur et extérieur sans l´autorisation ou sans la haute instruction de Paris. C´est ainsi qu´on se souvient que ces sous-chefs d´Etats ne vont pas à une conférence internationale sans passer par Paris, ne donnent d´interview qu´aux journalistes des chaines Françaises, ne font des déclarations importantes que dans la cour, si ce n'est sur le perron de l'Elysée, ne déclarent la guerre à leurs peuples qu'après une visite à Paris ou après réception d'un émissaire ou de l'ambassadeur de France qui loge en général quasiment virtuellement à la présidence.

Mr Tibor Nagy, le Sous-secrétaire d'Etat US aux Affaires africaines, a donc fait preuve d'un pragmatisme et d'une transparence sans pareils, du moins sur le plan de la communication, en allant discuter des affaires du Cameroun à Paris avant de se rendre au Cameroun pour égratigner le sous-préfet. Il répond en passant à de nombreuses questions que les Africains francophones se posent et dont il est facile de découvrir la teneur en feuilletant les archives des journaux : Qui tient vraiment les rênes du pouvoir à Yaoundé? Qui dirige vraiment le Gabon? Qui sont les vrais maitres de Côte d'Ivoire? Qui se cache derrière le pouvoir de Lomé? Le pétrole du Congo appartient-il aux Congolais? Etc.

Au-delà de cet aspect purement colonial, les Camerounais n'entendent pas succomber aux fanfares du jeu des intérêts des puissants au détriment du peuple Camerounais. Et les déclarations du Sous-secrétaire d'Etat US aux Affaires africaines par rapport à la crise en zone anglophone et le kidnapping de Maurice Kamto, ne vont pas leur faire changer d'avis. En effet, les Camerounais attendent des actions concrètes et efficaces et non des déclarations.

Nous avons déjà assisté à plusieurs déclarations de l'ambassadeur des Etats Unis au Cameroun vis-à-vis du régime de Paul Biya et de son gouvernement mais cela n'a pas empêché ce régime de continuer à:

- Entretenir la mort des Camerounais
- Tuer des prêtres étrangers opérant en zone anglophone, y compris un pasteur Américain
- Kidnapper et emprisonner les Camerounais
- Narguer la communauté internationale
- Envoyer ses dignitaires se faire soigner en Suisse et en France
- Maltraiter les Camerounais.

Alors, nous avons compris, à travers les déclarations du Sous-secrétaire d'Etat US aux Affaires africaines que sa visite touristique se justifie par le fait qu'il va vraiment prendre des mesures contraignantes vis-à-vis de ce régime. Pour les Camerounais, Il faut que les choses soient claires. Son excellentissime Mr Tibor Nagy est la bienvenue au Cameroun, territoire de guerre, si ce dernier vient au Cameroun pour nous expliquer que les Etats Unis vont:

- Diminuer le nombre de canons (passant de 100 à 50) qui servent à tuer les citoyens Camerounais (anglophones en l'occurrence).
- Réduire le nombre de soldats Américains qui aident le régimeà neutraliser les Camerounais
- différencier les milliards offerts au régime de Yaoundéà titre d'effort de guerre

Les Camerounais ont déjà et d'ailleurs préparé pour lui le colis du parfait touriste au Cameroun: rangers pare-balles, casques pare-balles, gilets pare-balles avec costumes assortis pour ne pas paraitre ridicules, macabo camouflé car il fait faim au Cameroun.

Sinon les Camerounais lui souhaitent également la bienvenue s'il vient expliquer clairement au régime de Yaoundé que nous, Camerounais, nous avons laissé la paix à ce régime pendant près de 40 ans. Nous les avons laissés nous martyriser, nous écraser et plonger finalement notre pays dans le chaos. Ce qui veut dire qu'il doit expliquer au régime de Yaoundé, que la discussion avec Paris a porté sur les opérations pour un changement en urgence que réclame le peuple Camerounais.

Voilà, il n'est pas question de dire que les Etats Unis n'apprécient pas les aspects positifs des relations Cameroun-USA et vice versa, ce n'est pas ça la question. La question c'est que nous, Camerounais, nous voulons que ce régime arrête cette folie qui l'anime et qui cause la mort et la destruction des Camerounais et du Cameroun.