Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 04 10Article 587986

Opinions of Saturday, 10 April 2021

Auteur: BORIS BERTOLT

Après ceux de la CAN, Ayem Mauger vend les marchés de la Covid

Les milliards de la COVID-19 ne laissent personne indiffèrent y compris ceux qui ont déjà dans leurs ventres l’argent de la CAN 2019.

Au début de la pandémie de la COVID-19, Ferdinand Ngoh Ngoh, SGPR et Ayem Mauger, Conseiller aux affaires économiques tentent de convaincre Paul Biya de la mise sur pieds d’une Task Force dans la lutte contre la COVID-19.
Paul Biya s’y oppose. Il a l’expérience de la TASK FORCE de la CAN 2019. Mais les «bourreaux» ne lâchent rien. Suite aux récents événements ils vont réussir à convaincre Paul Biya de l’utilité d’une Task Force pilotée depuis la présidence de la République.

Désormais c’est donc cette Task Force qui passe les marchés du Covid 19. La présidence de la république n’est plus seulement une structure décisionnelle mais opérationnelle.

C’est donc dans ce sillage que Ayem Mauger qui est en réalité le comptable de la mafia a pris attache ces derniers jours avec plusieurs hommes d’affaires pour leur proposer des marchés de la COVID-19. Tout comme ce fut le cas avec la CAN.

Résultat : ils touchent les rétro commissions mais laissent aux ministres la charge de l’échec comme c’est le cas avec la CAN.

Comment dans une République, le Conseiller aux affaires économiques du président de la république peut appeler personnellement des hommes d’affaires pour leur passer des marchés sans s’en référer au ministère des marchés publics ou à l’agence de régulation des marchés publics ? Une seule réponse : parce que c’est un bandit.

Pourtant à le regarder il a le visage d’un bon grand père. Mais son œil fermé le trahit quand même.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter