Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsActualités2021 08 23Article 615061

Opinions of Monday, 23 August 2021

Auteur: Narcisse Nganchop

Après avoir neutralisé et humilié Mebe'e Ngo'o, Ngoh Ngoh en route pour Nkondengui

'Ferdinand sera humilié exactement comme fût Mebe'e Ngo'o et peut-être plus' 'Ferdinand sera humilié exactement comme fût Mebe'e Ngo'o et peut-être plus'

L'homme est au centre de tous les débats depuis le début de l'affaire de soupçon de détournement de deniers publics qui secoue le port autonome de Douala avec l'audition de son patron par les enquêteurs du tribunal criminel spécial (TCS). Pour l'homme politique Narcisse Nganchop, les jeux sont faits pour la principale cible dans ce scandale, le secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh. Il annonce ce dernier dans les geôles de la prison centrale de Yaoundé dans les tous prochains jours.

La rédaction de CamerounWeb vous propose ci-dessous l'intégralité des révélations

Ferdinand Ngoh Ngoh restera dans l'histoire du Cameroun et du régime Biya comme le plus grand gangster de tous les temps devant l'ex Ministre Edgar Alain Mebe'e Ngo'o.

En effet, l'actuel Secrétaire général à la présidence de la République est impliqué dans les plus grands détournements des fonds publics depuis quelques années.

Natif de Nanga Eboko, il a profité de cette proximité villageoise avec la première Dame Madame Chantal Biya pour se tisser des liens solides avec cette dernière et sa famille.

En homme intelligent et futé, il est devenu l'homme sur qui la première Dame et sa famille pouvaient compter au point d'en devenir comme un membre de la famille.

C'est fort de cet appuie que le très intelligent Ferdinand va bénéficier du décret présidentiel pour être parachuté au rang de Ministre D'état.

Ainsi, après le départ et le décès de l'ancien DCC Martin Belinga Eboutou, le nouveau SGPR deviendra dès lors l'homme le plus puissant du pays en s'attribuant des dérogations au nom du président de la République sous le regard bienveillant de sa sœur Nanga.

Le désormais Ministre d'état SGPR dans sa quête du pouvoir va se lancer dans plusieurs détournement de centaines de milliards de francs CFA avec des complices dans des marchés publics attribués de gré à gré sous les mentions .

Après avoir neutralisé et humilié son plus grand adversaire, Edgar Alain Mebe'e Ngo'o, le puissant Ferdinand Ngoh Ngoh mettra en place tout un système où ses proches sont nommés aux postes stratégiques de la République. (Défense, sûreté, impôts, trésor, administrations et autres).
Ceci, dans la perspective de devenir calife à la place de calife.

Ferdinand Ngoh Ngoh usera de sa dérogation de signature au nom du chef de l'état pour nommer, arrêté et mettre hors d'état de nuire les adversaires de son accession au pouvoir suprême. Il ira jusqu'à se faire d'amitié avec les israéliens pour être prêt le jour dit !

C'est dans cette perspective que certains ministres résistants au pouvoir du sulfureux SGPR vont prendre des dispositions pour remettre à sa place ce dernier qui bénéficie de la protection de la première Dame (sa sœur Nanga).

D'abord l'entourage du dictateur Biya l'informera des dérives de Ferdinand, ensuite il sera informé par les services secrets français du comportement tendancieux de son SGPR avec des preuves.
Le dictateur Biya frappé par le poids de l'âge, mais en fin Machiavel restera sans mot dire. Car son puissant SGPR est protégé par son épouse qui est désormais son dernier rempart.

Mais comme on dit ; un vieux lion à toujours son dernier secret. Le dictateur Biya demandera une enquête dans les affaires CAN et autres, certes sous pression du FMI mais, il est question pour lui de gagner quelques années sur sa vie et à la dernière minute faire arrêter Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le plus intéressant est l'affaire de cette fin de semaine avec le Directeur Général du port Autonome de Douala Mr Cyrus Ngo'o piloté directement par le Ministre d'état Ministre de la justice garde des sceaux farouche adversaire de Ngoh Ngoh. L'audition de Mr Cyrus Ngo'o jusque tard au TCS était question d'établir la responsabilité d'un homme. Le SGPR.

Ainsi, tout comme dans l'affaire CAN, Covid et Port Autonome, l'ordonnateur des paiements aux responsables de dites structures est le même et un seul homme, Ferdinand Ngoh Ngoh. Désormais, le dossier est bouclé ! Biya a de quoi mettre ce SGPR au niouf. Il a pu aller à Genève se refaire une petite santé ! Après la fameuse CAN, il y aura probablement un réaménagement du gouvernement. Et l'actuel Mindef est pressenti comme SGPR. L'élite Bulu aura sa revanche sur Ngoh Ngoh !

Ferdinand sera humilié exactement comme fût Mebe'e Ngo'o et peut-être plus.