Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 10 03Article 546031

Opinions of Saturday, 3 October 2020

Journaliste: Zona Coker

Après avoir dilapidé des milliards à Genève, Paul Biya humilié par la Suisse

Après avoir dilapidé nos milliards en SUISSE, la fin de vie de celui que certains EKANG perdus, vendus ou sorciers appellent leur patriarche se joue au parlement SUISSE. Sylvain THÉVOS le député TONTINO-SUISSE devenu TALIBANO-SUISSE est décidé de ne plus voir BIYA BI MVONDO fouler le sol de son beau pays. Après le chassement du 29 juin 2019 très réussi des TONTINARDS devenus TALIBANAIS à GENÈVE, ce jour BIYA BI MVONDO de MVOMEKA, le bon élève de la FRANCE accro à la Suisse et à la vie des blancs vient encore d'être publiquement forcé d'entrer en cure de désintoxication de son addiction au mode de vie colonial. Les parlementaires Suisses viennent de voter majoritairement selon les TALIBANS ou minoritairement selon les patriotes de BIYA pour que l'homme de la forêt équatoriale de MVOMEKA ne remette plus ses pieds chez eux pour déguster leurs fromages et chocolats. Il devra réhabituer son palais à un petit déjeuner au MENDIM ME ZONG et le NTOUBA EKON de son enfance et non au MUESLI aux fraises et raisins. Aaach, le médicament de ça !

Tant que l'homme noir ne comprendra pas que le seul investissement qui sera bénéfique pour lui est celui qu'il fera sur sa terre et pour son peuple qui le lui rendront bien, nous auront toujours des Paul BIYA et autres qui souillent l'homme noir et le continent africain. Si BIYA BI MVONDO ne faisait qu'un minimum pour son peuple, les camerounais n'auraient jamais accepté qu'il soit traîné dans la merde comme c'est le cas aujourd'hui. Ça fait pitié ! Le pire est que malgré tout ce rejet exprimé par son peuple et les occidentaux qui jusqu'ici le gardaient au pouvoir, si la Suisse ou la France l'invitent encore, il prendrait le vol à la même minutes sans hésiter. Les mots dignité, intégrité et honte n'existent pas dans son vocabulaire, ni celui de ceux qui cautionnent cette bêtise. On le chasse en SUISSE en juin 2019, il remplit les conditions de MISSIÉ MAKRON à la va-vite pour pouvoir rencontrer ce dernier 3 mois plus tard à Lyon. On se dit qu'il va un peu se calmer et VEUP, le voici de retour à PARIS un mois plus tard, où son maître le fait venir pour l'ultime humiliation où on le voit traîner les pieds sur le perron de l'Élysëe et se faire humilier dans une conférence où lui-même avoue être embarrassé "I AM VERY AMBARASSED", parce qu'il n'était pas à mesure de répondre aux simples questions posées par son interlocuteur sans le bout de papier que son entourage avait préparé pour lui. Un bout de papier dont le contenu n'avait d'ailleurs rien à voir avec les questions qu'on lui posait.

Toujours pendant le dernier séjour de BIYA à Paris, la BRIGADE ANTI-SARDINARDS est allée casser la porte de l'hôtel où il séjournait. Ses patriotes opportunistes incapables de trouver assez de monde pour aller protéger leur champion, ont dû faire appel aux BOZAYEURS SDF MALIENS et d'autres pays africains sans-emplois ni papiers en France, pour venir les aider à protéger leur soi-disant patrimoine national contre la BAS, aux frais du service de sécurité présidentielle. L'occident ne pouvait pas être plus clair pour signifier à Paul BIYA qu'il était désormais PERSONA NON GRATA chez eux. Vous adhérez à leur secte croyant que ça vous protègera à vie contre les représailles de vos compatriotes que vous torturez. Malheureusement, une fois qu'ils ont fini de vous utiliser et que vous devenez un boulet ils vous jettent à la poubelle sans état d'âme. Ils ont même déjà été trop gentils avec BIYA. Comme ce dernier joue à l'aveugle et au sourd-muet face à leur rejet, ils ont décidé de passer à l'humiliation publique. La Suisse ne fait que continuer ce que MISSIÉ MAKRON avait fait à PARIS lors du dernier voyage de son bon élève et lors de sa petite conversation avec Calibri Calibro. La pétition du parlement SUISSE n'est donc que la suite des humiliations publiques affligées au petit nègre qui ne comprend absolument rien. Qu'elle aboutisse à un REJET majoritaire ou non, le but est atteint. BIYA LE VIEUX AFRICAIN NOIR n'a aucune valeur pour eux, il est même moins qu'un BOZAYEUR sans papiers. Mais quelle fin ? Heureusement que depuis des années, je fais ma thérapie à travers mes publications pour me détacher complètement de ces humiliations. Sinon, je serais de ceux que la HONTE peut tuer.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter