Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 04 21Article 506827

Opinions of Tuesday, 21 April 2020

Journaliste: Mounde Njimbam

Après Biya : activation de la transmission du pouvoir

Les multiples interventions publiques de l’ambassadeur de France au Cameroun et l’absence inexpliquée du président de la République Paul Biya sur la scène politique font croire à certains analystes que la fin du régime est sonnée. L’analyste politique Mounde Njimbam adresse un message à la France.

Il faut dire, de manière claire et ferme, aux autorités françaises, aux dignitaires du régime et membres de la famille présidentielle, qui trament d'ores et déjà les scénarios de l'après-Biya, en tant que, citoyens vigilants, critiques et soucieux de la souveraineté et d'une démocratie moderne en Afrique et au Cameroun, ceci :


Le pouvoir n'est pas sexuellement transmissible !
Le pouvoir n'est pas génétiquement transmissible !
Le pouvoir n'est pas tribalement transmissible !
Le pouvoir n'est pas fraternellement transmissible !
Le pouvoir n'est pas magiquement transmissible !


Le pouvoir au Cameroun, sera dévolu, de manière démocratique, à travers le choix du meilleur programme pour le pays d'Ahidjo, d'Um, de Moumié et Ouandié. Pas le programme d'une ethnie, d'une tribu, d'un clan, mais ceux d'hommes politiques CAMEROUNAIS, dans une compétition saine, ouverte et transparente.
Notre génération y veillera au Cameroun. Par conséquent, les Camerounais doivent désormais, plus qu'avant, y veiller, ENSEMBLE, avec la plus scrupuleuse attention, une vigilance de tous les instants.

Par A. Mounde Njimbam

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter