Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 11 11Article 555256

Opinions of Wednesday, 11 November 2020

Journaliste: Benjamin Zebaze

Agression contre les avocats: une fois de plus, les anglophones nous dépassent

L'atmosphère d'émeute qui a régné hier dans un des principaux tribunaux du Cameroun le montre aisément.

De voir des avocats en robe se faire bastonner à l’intérieur du sanctuaire que devrait être une salle d’audience a quelque chose de particulièrement révoltant.

Cela dit, c’est bien qu’il sente aussi dans leur chair ce que leurs confrères anglophones ont senti il y a quelques années.

Pour en revenir au fond de cette affaire qui illustre bien le fait que les fils de ce pays sont divisés en anglophones et francophones, aucun juge anglophone qui se respecte, se basant sur leur droit et leur jurisprudence, n’aurait maintenu en prison les avocats mis en cause dans cette affaire de corruption présumée; d’autant plus, semble-t-il, qu'une des prévenus est mère d’un enfant âgé de quelques mois.

Cela a toujours été ainsi chez les anglophones: la liberté est la règle, la privation de liberté l’exception.

C’est ce qui les sépare de ceux qu’un ami de mon père, le chief Fomenky bien connu à Kumba et à Fontem, qualifiaient de "dan francofone fouly pipo".

Faut-il traduire ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter