Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2021 03 18Article 580705

Opinions of Thursday, 18 March 2021

Auteur: Zona Coker

Affaires Mendo Ze et Ahidjo: l'extrême cruauté de Biya Bi Mvondo et de son régime

Alors PEUPLE EKANG, vous avez laissé faire, le professeur MENDO ZE ne peut plus être sauvé. Admettons notre échec et notre rôle dans ce qui lui arrive et passons à autre chose. Aujourd'hui, il y a plus important à faire, nos arbres déracinés et NOS TERRES qui disparaissent sous nos pieds ont besoin de nous. Si nous ne faisons rien, nous-nous retrouverons dans la même situation que pour le cas Gervais MENDO ZE, faire un boucan inutile à la dernière minute.

Comme mes publications peuvent le témoigner, je dénonçais déjà son incarcération longtemps avant que BIYA BI MVONDO ne libère Yves Michel FOTSO. Ceci n'est d'ailleurs qu'une infime partie des publications dans lesquelles je mentionne son nom en indignation. Pendant ce temps, vous étiez entrain de chanter les louanges de ses bourreaux BIYA BI MVONDO et de ses complices, exactement comme vous le faites aujourd'hui en ce qui concerne notre forêt et nos terres sur lesquelles la survie de notre PEUPLE dépend.

Voilà donc le pays de SI JE SAVAIS où nous conduisent vos passe-temps favoris qui sont insulter ceux qui dénoncent, accuser les BAMILEKE pour vos propres échecs et glorifier le bourreau dans sa médiocrité et sa cruauté sans même penser à l'avenir de vos propres enfants. Pour moi, l'exil du corps D'AHMADOU AHIDJO et la fin de Gervais MENDO ZE montrent l'extrême cruauté de BIYA BI MVONDO et de son régime. Honte à vous qui avez laissés faire. Si BIYA BI MVONDO peut faire ça à eux, alors, il peut faire pire à nous autres. À partir de ce moment, la guerre du NO-SO ne me surprend guère.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter