Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2019 12 01Article 477172

Opinions of Sunday, 1 December 2019

Journaliste: Patrice Nganang

Affaire Kamto-Kingué: une vengeance préparée de longue date

En fait pour moi c'est deux joueurs de djambo - car, décider de faire le changement dans la paix, et donc, d'aller aux élections d'octobre 2018, avec le génocide qui a lieu a cote-la, et en octobre 2018 le génocide avait lieu au Noso et chaque jour je postais des photos de ce génocide-là ici, entre nous, c'est décider de jouer au djambo dans un cimetière.

Voici donc les positions des deux djamboteurs:

1. Kamto n'a pas soutenu Paul Eric Kingue en février 2008, quand il était vice-ministre de la justice, n'a soutenu aucun des jeunes arrêté de février 2008, alors qu'il est avocat, avocat international en plus, sans doute parce que ce sang-là salissait sa carrière (Bakassi! Bakassi! Bakassi!), mais a été heureux de faire de Paul Eric Kingue, qui était avec Lapiro de Mbanga l'arrêté le plus visible et le plus médiatisé de février 2008-la, de faire de Paul Eric Kingue le directeur de sa campagne présidentielle, je répète, le directeur de sa campagne présidentielle, de toute sa vie politique future en quelque sorte, et chacun ici dehors a été heureux et a ouvert le champagne.

2. Paul Eric Kingue qui est un joueur de Djambo aussi, accepte sans aucun scrupule, et parle pour Kamto, parle pour la coalition partout, va à Kondengui pour huit mois, après avoir passé huit ans a New Bell sauf que quand Kamto décide de boycotter les élections législatives et municipales, là l'intérêt immédiat de Paul Eric Kingue revient, et il dit Ngang, il dit niet, car après neuf ans passés en prison, boycotter le met dans la jachère pendant les prochains six ans, ou il ne va littéralement rien manger, émarger a aucun marché, rien du tout. Oubliez le bluff ou il dit 'j'ai les compagnies qui ont des succursales partout en Afrique-la', c'est du bluff.

Boycotter des élections, c'est se mettre en jachère politique pendant tout le temps du mandat qui passe là c'est uniquement mathématique. Paul Eric Kingue a la manie de rappeler son âge et l'âge des gens tout le temps, c'est donc un calculateur. Vrai joueur de Djambo. Six (6!) ans de jachère politique après neuf ans de prison? Et cela alors que le départ du MRC lui donne tout le Moungo et même tout le Cameroun ndjoooo? Ngang! Niet! Personne ne pourra l'empêcher de jouer le travail de sabotage de Kamto qu'il a commencé. Moi de toutes les façons, je n'aurai pas fait de Paul Eric Kingue le directeur de ma campagne. Jamais. Et déjà, je n'étais pas pour l'élection, mais ce que je vois-la, c'est la revange de Paul Erik Kingue pour février 2008, et elle est froide.
Qui voulait jouer est pris.