Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 13Article 607900

Opinions of Tuesday, 13 July 2021

Auteur: Polycarpe Atangana Eteme

Affaire Fridolin Nke et Colonel Bamkoui : la petite leçon de civisme Polycarpe Atangana Eteme

Il n'y a aucune menace fondée contre lui. Il n'y a aucune menace fondée contre lui.

Une guéguerre oppose le philosophe Fridolin Nke et le colonel Joel Emile Bamkoui depuis quelques jours. Le diffèrent est lié à une des publications dans laquelle l’enseignant de philosophie annonçait de faire un direct sur le chef de la sécurité militaire. Surpris de se voir à la une d’une page Facebook, le colonel Joël Emile Bamkoui a décidé d’appeler Fridolin Nke. Leur echange a été houleux au point où l’homme en tenue a proféré des menaces à l’enseignant. Dans cette sortie, Polycarpe Atangana Eteme pense qu’il y a de l'impolitesse, de l'arrogance, dans les propos de Fridolin NKE et qu’il n'y a aucune menace fondée contre lui. Lire en intégralité sa sortie.

Affaire Dr.Fridolin Nke( enseignant de philosophie à l'université de Yaoundé I)contre le Colonel Joël Emile Bamkoui (Chef de Division de la Sécurité Militaire) pour menaces.

En écoutant l'enregistrement audio fait par le Dr. Fridolin Nké (chose qui ne se fait pas) , il y a de l'impolitesse, de l'arrogance, etc. Il n'y a aucune menace fondée. Toutefois, je demande au colonel de se réserver le droit de poursuites judiciaires contre Dr. Fridolin Nké et de poursuivre fidèlement ses missions de défense et protection de notre sécurité territoriale.

Chaleureuses salutations à vous chers concitoyens, je suis obligé d'en parler parce que ça touche directement notre République.

Je suis d'accord que le rôle du philosophe Dr. Fridolin Nké est d'amener les personnes à réfléchir sur des idées et valeurs universelles, son opinion on doit l'accepter.
Mais je ne suis pas d'accord avec le Dr. Fridolin Nké qui perd de plus en plus le sens de civisme, l'indépendance de la langue et de la pensée sur les plateaux de télévision, les radios et réseaux sociaux.

Ce qui me choque c'est que le Dr. Fridolin Nké bavarde et parle beaucoup. Quelqu'un fait un gaz carbonique, il parle...Il s'attaque à tout et à n'importe qui. Récemment c'était le ministre Jean De Dieu MOMO où il disait sur Équinoxe Tv "Le ministre Momo est giflable..." Aujourd'hui, c'est l'intégrité du Colonel Joël Émile Bamkoui qui est attaquée. Il y a beaucoup de pression là un homme ne peut pas avoir les problèmes avec tout le monde quand et aller de problème en problème.
Charles Abeba Eyene de regretté mémoire était ce qu'il était, mais il ne faisait pas d'attaque personnel...

C'est une mauvaise image. A un moment donné, j'ai comme l'impression que Le Dr. Fridolin Nké est otage d'un système qu'il construit lui-même. Il faut qu' il comprenne qui n'y a rien au-dessus du langage . Pour lui aujourd'hui, il lui faut le respect des mots. Le respect du sens des mots. S'il ne respecte pas ni les mots, ni leur sens, alors il ne respecte plus ni les individus, ceux qui le gouverne, ni les situations. Et c'est le cas. Le colonel Joël Emile Bamkoui est une personnalité ayant un minimum de bon sens et d'expérience. Paternel et compréhensif face à chaque situation...

Que le Dr. Fridolin Nké sache le Cameroun dans lequel nous sommes est un Cameroun qui crée des situations en permanence. Son comportement envers les autorités camerounaises est inacceptable et inattendu et crée des difficultés qui interagissent.

Il faut qu'il se charge de changer sa mentalité !
A lui de ne plus accepter ça !
A lui de construire le Cameroun mais pas de cette manière.
Comment comprendre ce qui lui arrive ?
Quel est ce genre de philosophe Camerounais ?
Il nous met constamment face à l'enjeu d'un récit déposé.
Serait-il vraiment raconter le Cameroun dans lequel nous vivons, le Cameroun dans lequel il veut que les paradigmes changent?