Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 07 11Article 607399

Opinions of Sunday, 11 July 2021

Auteur: Calixthe Beyala

Affaire Chouta : Calixthe Beyala ne décolère pas malgré le verdict des juges

Calixthe Beyala ne décolère pas malgré le verdict des juges Calixthe Beyala ne décolère pas malgré le verdict des juges

Alors qu’elle devrait jubiler après la condamnation de Paul Chouta pour diffamation, le « Grand Prix du plagiat » Calixthe Beyala ne décolère pas. Elle ne comprend pas pourquoi les Camerounais l’accusent d’avoir injustement condamné le journaliste. Dans une nouvelle tribune, Beyala nie le titre de journaliste au collaborateur de CamerounWeb et tente une nouvelle fois d’expliquer à l’opinion que c’est elle la véritable victime.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de la tribune de Calixthe Beyala

Revenir sur l’affaire Paul Chouta pour dénoncer le mensonge. Nos frères disent qu’il ne m’a rien fait, qu’il n’a fait que diffuser une vidéo, oubliant qu’il m’a m’insultée, qu’il m’a inventée une vie sexuelle avec des hommes que je ne connais pas, chaque jour pendant un an. Ce n’est pas parce que le procureur l’a condamné à effacer ces contenus que l’histoire a changé.
Maintenant, le blogueur TGV de l’info est présenté comme journaliste, rions. Grand opposant à Popol, c’est pour cela qu’il aurait été en prison. Non, Messieurs, j’ai porté contre quelqu’un qui m’a fait du mal, beaucoup de mal ! Il a été condamné à 23 mois de prison, 160 000 francs d’amendes et à me verser 2 000 000 de dommages et intérêts !

Ses coaccusés, Ngo Hega Mispa a été reconnue coupable et condamnée aux dépens et aux amendes de 500 000 francs et Nyemri Sylvain, également reconnu coupable et condamné. En me calomniant, diffamant, à me harcelant moralement, en me menaçant de viol, c’est toutes les femmes qu’on a touché dans leur intégrité !