Vous-êtes ici: AccueilTribuneOpinionsArticles2021 04 12Article 588250

Opinions of Monday, 12 April 2021

Auteur: Boris Bertolt

Achat des matériels Covid: plus d'un milliard CFA de surfacturation

Ferdinand Ngoh Ngoh, SG de la présidence et Laurent Esso Minjustice Ferdinand Ngoh Ngoh, SG de la présidence et Laurent Esso Minjustice

C’est la panique au sein du gouvernement pour cause, cette lettre du 6 avril 2021 dans laquelle le secrétaire général de la présidence de la république, Ferdinand Ngoh Ngoh s’adresse à Laurent Esso, le ministre de la justice en ces termes: “ En vous faisant tenir ci-joint thermocopie du rapport de la chambre des comptes de la Cour Suprême relatif à l’objet repris en marge ( audit des fonds affectés à la lutte contre le coronavirus ndlr), j’ai l’honneur de vous répercuter les hautes directives du chef de l’Etat prescrivant une enquête judiciaire contre les auteurs, coauteurs et complices des cas de malversations financiers y révélés “ .

La divulgation de cette note créée un tollé au sein du gouvernement. Car un budget de 180 milliards FCFA dont plus de la moitié provenant du fond monétaire international a été alloué à la lutte contre le coronavirus au Cameroun. Des ministres disent n’avoir pas encore étendus et veulent s’expliquer.
Mais, la lettre de “ l’homme à la punk” ( Ferdinand Ngoh Ngoh) adressée à Laurent Esso s’appuie sur un premier rapport de la chambre des comptes finalisé en mars 2021. Ce n’est pas le rapport final, mais un rapport d’Etape. C’est donc sur la base de ce rapport d’Etape que la chambre des comptes de la Cour Suprême va recommander des poursuites judiciaires.
Ce rapport d’étape transmis à Paul BiyA fait état “ de nombreux dysfonctionnements ayant causé une perte importante au trésor public et relatifs”. On peut par exemple lire:

1- Manque de transparence dans l’attribution des marchés.
2- A l’application des prix supérieurs à ceux de la mercuriale pour un préjudice financier de 1 milliards 277 millions 604 703 fcfa.
3- A un détournement de l’objet de la lettre de commande pour un montant de 47 millions fcfa.

4- A la distribution de 2000 combinaisons défectueuses.
Pleines d’autres irrégularités sont mentionnées. Des délits d’initiés figurent également dans le rapport.
Mais déjà un chiffre à retenir seulement les surfacturations dans l’application de la mercuriale ont fait perdre à l’Etat du Cameroun plus d’un milliards de FCFA.

Dans les prochaines heures les premiers noms et entreprises clairement mis en cause dans les magouilles de l’argent destiné à la lutte contre le coronavirus au Cameroun.