Vous-êtes ici: AccueilWallOpinionsArticles2020 05 09Article 511357

Opinions of Saturday, 9 May 2020

Journaliste: César Tchoffo

A l'image de Biya, Laurent Esso ne répondra pas à la lettre de Penda Ekoka


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Christian Penda Ekoka, pure produit des universités canadiennes est d’une contenance intellectuelle insoupçonnable. D’ailleurs, la confiance que lui a accordée Paul Biya est révélatrice de son talent.

Malheureusement, lorsqu’on l’a dit, on est obligé de regretter ( pour faire moindre ) la consistance des personnes, qui comme lui, intègrent la politique sur le coup de la frustration. Une fois qu’un intellectuel frustré fait la politique, on se demande s’il a encore un peu d’honneur à préserver.

Mr Penda Ekoka écrit au Ministre d’État, Ministre de la Justice, garde des Sceaux de notre pays pour solliciter sa permission ou pour lui remettre des dons utiles pour nos prisons.

Mais lorsqu’on lit la lettre en question, on veut se demander ce qui s’est passé entre les universités canadiennes et la politique au Cameroun. Et dire qu’il aurait pu être Premier ministre si son allier politique avait gagné l’élection.

Regardons ensemble :

De un: vous dîtes, je cite : « SCSI vise à contribuer aux efforts multiformes pour endiguer l’expansion de la pandémie ». Que mettez-vous dans « efforts multiformes » ? Le mot endiguer est-il votre objectif ? Si oui, avez-vous les moyens d’être la force d’élite ?

La combinaison de ces deux éléments en français facile montre votre arrogance. Car, vous écrivez à un ministre du gouvernement, lequel est le premier acteur et de loin pour l’éradication de cette Pandémie. Donc nous savons tous que la formule de politesse voudrait que vous appréciez d’abord les efforts que fait le gouvernement. Et qu’en suite vous vous posez en seconde alternative. Mais là, vous mettez SCSI sur le même standard que le gouvernement du Cameroun. Pourquoi un monsieur supposé être si brillant a besoin de cette arrogance ?

De deux : vous parlez de votre expérience dans les prisons. C’est quoi l’objectif ? Mr Laurent Esso était bien Ministre de la Justice quand vous étiez incarcéré. Quand vous le lui rappelez aujourd’hui, c’est pour qu’il en fasse quoi ? Soyons un peu clair : tout le monde sait que les prisons sont des grands lieux de promiscuité et dont sensible au COVID-19.

Cette observation est mondiale et même l’ONU l’a reconnu. Ce n’est donc pas une particularité camerounaise. Autrement dit, votre racontage au Minjustice est de nature à creuser inutilement les plaies et donc contreproductive puisqu’il crée un précédent là où l’avenir est l’ultime. De trois et fin : « Connaissant votre sens élevé des responsabilités et votre attachement à la préservation de la vie humaine »

Sérieux ! Plus haut, vous venez de lui rappeler qu’il vous a mis en prison et que vous avez vécu une mauvaise expérience du fait de son irresponsabilité. Plus bas vous dîtes qu’il a un sens élevé des responsabilités et de préservation des vies humaines. C’est une moquerie ? Vous attendez vraiment qu’il vous réponde ?

En fait, vous savez bien que le Minjustice, Laurent Esso est un homme d’État à la carrure de Paul Biya. Il parle très peu. Et vous savez bien qu’il ne répondra pas. Au mieux, il transférera votre message chez l’un de ses collaborateurs.

Mais, en homme brillant, malheureusement assommé par la politique, vous teniez à faire la publicité nocive de votre SCSI tout comme votre mentor Maurice Kamto et le MRC en ont fait. Et vous avez réussi. Car, vos amis journalistes ont commencé à relayer la simple lettre sans remettre en question son caractère extraverti.

Voici la question d’un internaute dans un groupe WhatsApp : « Ce Penda Ekoka ne sait pas qu’il pouvait directement aller en son nom propre remettre ce don dans les prisons comme le font beaucoup de camerounais ? Pourquoi il est toujours obligé de mettre SCSI là sur ça ? C’est une secte ? » Cette question a été transmise telle que reçue.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter