Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 03 30Article 584872

Culture of Tuesday, 30 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Zomo Bem escroque 8 millions à l'oncle de Patience Emvoutou, la toile s'enflamme !

C'est une affaire qui defraie la chronique sur la toile camerounaise. La romancière Aline Zomo Bem citée dans une affaire d'escroquerie de 8 millions à l'oncle de Marlène Emvoutou, nommé Francis. Une affaire qui n'est du tout vraie, rétorque l'accusée qui affirme qu'elle n'a jamais reçu d'argent du Monsieur et sa plainte est route pour ceux qui l'accusent.

S'en suit une bataille sans merci entre les pro Zomo et les pro Marlène. Cette dernière qui n'a pas une langue de bois, a répondu à la romancière en lui promettant la prison au Cameroun.


Voici l'intégralité du post de Marlène Emvoutou


Aline Christine zomo mbem , quand tu menaçais d'insulter ma mère , c'est parce que tu savais que son petit frère francis allait te verser son A1 .
Pendant ce temps , tu escroquais son argent. Il m'a contacté , et m'a remis toutes les preuves .

Je l'ai simplement bloqué sur tous mes réseaux.
En tout cas , sache que 90 % des membres de la famille de francis sont policiers .

De l'aéroport jusqu'a la présidence de la république .
Donc prépare toi à rembourser cet argent que tu as escroqué . Preuves à l'appui .

La honte , . Comme tu ne sers à rien , et tu ne fais pas la politique qui va perdre son temps pour te jeter en prison .

La prison au Cameroun, c'est pour les vrais intellectuels , avec un background consistant. Vous les prostituées à 20 euros , on ne peut que vous fesser au commissariat .



LES MACHIAVELS DU DJA FONT ENFIN LEUR ENTRÉE DANS L'ARÈNE QU'ILS AVAIENT CONSTRUITE POUR D'AUTRES
Il était temps. J'avais conseillé au PEUPLE BETI de ne plus prendre les devants dans une guerre initiée par d'autres. Il faut combattre l'ennemi commun, mais avec discernement. Il ne faut plus se lancer bêtement dans le nettoyage de la merde à la place celui qui salit, pendant que ce dernier donne des ordres et continue de salir. En nous mettant de côté et en prenant du recul, ils seront obligés de se dévoiler en se mettant eux-mêmes au devant de la scène pour assurer leurs conneries. Voilà donc le résultats de mes conseils qui se voient sur Facebook aujourd'hui. Les machiavels du DJA-ET-LOBO se mangent aujourd'hui dans le panier comme des crabes. (I BABEDZANG BA KOUB NGOUN AKOUN DA É MOT NNAM BENGA DINE YA BOUA BOUA A MINKOUN ANE KOUÈ AMOU BA BIANDI BIA ).

L'humoriste et romancière du DJA qui insultait Chantal AYISSI et Lady PONCE avec l'aide des BAMILEKE dans le but de prendre leur carrière musicale se transforme aujourd'hui en escroc des réseaux sociaux. Elle a frappé 12 000 euros à son frère du village Francis Sorrel OBAME. Un jeune débrouillard de 30 ans se retrouve aujourd'hui dans d'énormes difficultés financières parce que l'ecrivraine dont les oncles dirigent le pays a décidé de s'associer à un CONGOLAIS et à une femme BANEN pour se faire un revenu sur le dos d'un jeune débrouillard pendant la période du confinement. Depuis BELFORT en FRANCE où elle vit, La romancière devenu chanteuse du BIKUTSI depuis son retour du cameroun a reçu les bâtons de manioc et des épices d'une valeur de 8 millions de francs CFA. Après la vente de la marchandise par le CONGOLAIS et la BANEN, la DJA-ET-LOBISTE a récupéré sa part d'argent chez ses complices commerçants sans rien donner à Francis qui attend son argent à DOUALA depuis près de 10 mois.

Le jeune homme d'affaires désespéré que sa propre cousine Marlène EMVOUTOU lui tourne le dos dans un moment difficile, cette dernière ayant préféré le bloquer de tous ses contacts, Francis n'avait aucun autre choix que de confier son dossier aux bligueuses BAMILÉKÉ. Voilà donc pourquoi je vous dit souvent ici que tant que L'HOMME EKANG fera autant de mal à son propre frère, celui-ci n'aura aucun autre choix que de trouver refuge chez le BAMILEKE. Quand le jeune Francis dira demain qu'il combat le régime de YAOUNDÉ ou qu'il soutient Maurice KAMTO, les EKANG vont commencer à l'insulter et à le menacer, oubliant que nous sommes à l'origine de sa décision. L'instinct de survie veut que l'homme s'installe là où il peut manger, boire, et où il se sent aimé et en sécurité. L'homme EKANG doit apprendre à reconnaître ses erreurs afin de changer pour créer une communauté accueillante pour ses enfants. Francis n'a pas été déçu par sa décision qui, je suis convaincu n'a pas été facile à prendre. Depuis deux jours les directs s'enchaînent pour denoncer l'escroquerie et venir à son secours. Les internautes demandent que la brouteuse du DJA-ET-LOBO qui a récemment été reçu au CAMEROUN à la télévision de ses tontons CRTV et à la CHAN rembourse l'argent du jeune Francis. Même la TALIBANIE est debout.

De l'autre côté MARLÈNE EMVOUTOU la supremaciste du DJA-ET-LOBO tire sur son cousin David EBOUTOU, l'accusant d'être à l'origine la vidéo de son père le Professeur Gervais MENDO ZE qui a déclenché l'indignation des internautes. Dans le récent direct de la mascotte de la FEDEK Armand willy Asse au service des DJA-Et-LOBISTES, ce dernier a haussé le ton contre les BAMILEKE qui osent s'en prendre à sa sœur du DJA Patie EBA'A qui les traite de parasites. Willy D'ETHIOPIE accuse les BAMILEKE de vouloir diviser le PEUPLE EKANG. Mon message à ce dernier est que c'est vous le groupuscule machiavel qui avez divisés le PEUPLE EKANG et qui le manipulez depuis le début pour arriver à vos fins.

Vôtres méchanceté et égocentrisme se retourne malheureusement retourne aujourd'hui contre vous. Vous finirez enfin par comprendrela valeur du PEUPLE BETI à qui vous avez osé manqué de respect. Vous n'auriez pas pu durer au pouvoir sans nous. J'ai dit que vous allez apprendre à nous respecter et c'est ce qui va se passer. L'ingratitude, le mépris dans zéro et la méchanceté gratuite ne seront plus permis. Le tour-ci, soit nous avançons tous ensemble pour nous reconstruire, soit vous combattez vous-même vos ennemis pendant que nous vous poussons derrière. FIANGA INE É BIYOOUANG. ABIM TÉ !


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter