Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 04 28Article 508609

Culture of Tuesday, 28 April 2020

Source: Cameroon Info

The Voice France: polémique sur le baiser que Veruska et son coach se sont échangés

La star camerounaise de ''The Voice France'' a réagi au tollé qu’a suscité le bisou que lui a fait son coach samedi 25 avril 2020, au terme de sa brillante prestation lors des «K.O».
La chanteuse et interprète Veruska, grosse surprise du Show télé «The Voice France» diffusé sur la chaine française TF1, est au centre d’une polémique sur la toile, née d’un bisou que lui fait sur la bouche son coach Pascal Obispo, samedi 25 avril 2020. C’était au terme de son étincelante prestation lors des ‘KO’, sur le titre «Total Eclipse Heart» de Bonnie Tyler, qui l’a propulsé en demi-finales du concours.

Ce moment intime entre Veruska et son coach, capté par l’opinion pour nourrir la polémique, apparait comme un non-événement pour elle. «C’est fou ce que le monde entier adore le buzz. Il faut tout simplement laisser parler les gens. Du moment où on parle encore de moi sur la toile, dans les médias, c’est tant mieux. En plus, Pascal, il n’a rien dit dessus, sa femme non plus. Julie Obispo n’a rien dit dessus. Pourquoi je me justifierais ? ça serait bizarre», a-t-elle rétorqué lors de son passage lundi à l’émission «C’Comment», diffusée sur la chaine de télévision privée Canal 2 International.

La finaliste de ‘The Voice Afrique Francophone’ est revenue sur le choix de cette chanson, un registre dans lequel on l’a également découvert. Un choix qui lui a été guidé par son cœur pour partager la solitude qu’elle traverse en ce moment. «C’est une chanson que j’aime beaucoup. Elle est très profonde. Et ça tombe à pic parce que j’ai ma famille qui se trouve au Cameroun, je venais de perdre mon papa. J’aurais vraiment aimé qu’il voit tout ce qui m’arrive actuellement, qu’il soit témoin de tout ça. Je n’avais pas la chaleur familiale, et ça me brise le cœur», s’épanche-t-elle.

Veruska livre également les secrets qui concourent à ses réussites à The Voice France, et croit devoir une fière chandelle à Pascal Obipso, avec qui le courant passe plutôt à merveille. «Mon coach, ce qui est bien, c’est qu’il a réussi à me cerner. Il n’a pas eu besoin de rester avec moi pendant un an pour savoir quelle personnalité je suis. Il l’aime des personnes qui ont du vécu douloureux. Et quand tu as du vécu douloureux en tant qu’artiste, tu émeus plus les gens. Tu n’as pas besoin de trop de prouesses vocales, techniques… »

Et sur la suite de sa carrière après ce show télé, elle confie qu’elle va démarrer une bonne carrière internationale si elle trouve un producteur. A défaut, elle va poursuivre ses cavalcades de télé-crochets, avec en ligne de mire le célèbre show TV américain, «American Idol», une sorte de The Voice à l’américaine.