Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 10 06Article 546754

Culture of Tuesday, 6 October 2020

Source: histoiresvécues.com

Témoignages: une lesbienne envoûtée par sa mère pour oublier son homosexualité

Je suis une béninoise de 38 ans, je vis en Europe, j'y suis partie après mon bac. Aujourd'hui je suis cadre associée dune boîte de communication.
En partant de Cotonou j'avais laissé derrière moi mon petit copain de l'époque qui est très proche de ma mère. Pendant des années mon copain a attendu en vain que je revienne pour qu'on se marie et fonder une famille.

Le problème est que 2 ans après mon arrivée en France, je ne saurais comment l'expliquer vraiment, je suis devenue lesbienne, j'étais en relation avec une ivoirienne. Je croyais que cela m'aiderait à ne pas tromper mon copain resté au pays. Mais au final j'y ai pris goût au point de demander à mon copain de m'oublier tout en lui expliquant que je préfère désormais les femmes.
Depuis la fin de mes études, ma mère me demande de revenir m'installer et lui faire des enfants avec mon copain, ce que je ne peux pas. Je ne supporte plus qu'un homme me touche. J'ai beau expliquer à ma mère que je ne peux pas faire d'enfants et c'est mon copain qui derrière moi raconta à ma mère que je suis devenue lesbienne.

Quelques mois après je suis rentrée en été comme chaque année, ma mère m'avait demandé de l'accompagner dans un village pour une petite cérémonie de purification pour elle. J'ai accepté et j'en ai fait aussi.

C'est sur le chemin du retour que j'ai su que la cérémonie n'était que moi. Elle m'avoua qu'elle savait que j'étais lesbienne et que maintenant c'est fini. Je ne comprenais pas pourquoi elle disait que maintenant c'est fini.
Mais une fois que je suis repartie, ma copine ivoirienne a rompu avec moi sans la moindre raison. Plus aucune femme ne s'intéresse à moi et quand je drague une femme je suis rejetée...

J'ai compris bien plus tard ce que ma mère disait par ""C'est fini maintenant "" Elle m'avait jeté un sort avec cette fichue cérémonie de purification.
Quand j'appelle ma mère pour lui dire que je sais ce qu'elle m'a fait, elle me dit : "" Fiche moi la paix et va te trouver un homme "" ou encore "" Tant que tu ne va pas tomber enceinte et me faire des petits-enfants ,oublie que tu as une mère...""
Finalement après 1 an de désert affectif, et en désespoir de cause je me suis laissée aller avec un homme, nous avons aujourd'hui 2 garçons, des jumeaux. Mais je ne l'aime pas. Je suis toujours autant attirée par les femmes, mais impossible d'en convaincre une d'être avec moi.

Les vacances passées je suis allée au Bénin avec les enfants, ma mère était très contente, elle a pleuré de joie, elle était débordante de gentillesse et de générosité. J'en ai profité pour lui demander de me laisser vivre ma vie de lesbienne...

Pour réponse ma mère me dit
"" Ce qu'il y a de normal dans la vie d'une femme, c'est ça que tu es entrain de vivre, un travail, un mari, des enfants, c'est ça le bonheur ma fille, la personne la plus indiquée pour apprécier ton corps et te donner du plaisir, c'est un homme, pas une femme !!! Alors demande moi tout ce que tu veux, mais te permettre de continuer ta vie de lesbienne, c'est Non !
L'autre chose est que quand on fait des jumeaux, il faut forcement leur donner un petit frère ou une petite soeur, alors prochaine grossesse, c'est pourquand ? "

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter