Vous-êtes ici: AccueilCulture2019 04 04Article 460194

Culture of Thursday, 4 April 2019

Source: Arol Ketchiemen

Retour sur le parcours de Tino Baroza, le grand amour de K-Tino

De son vrai Catherine Edoa Ngoa, celle qui est aujourd’hui appelée K-Tino doit son nom d’artiste à Tino Baroza l’un des plus grands solistes du Bikutsi. En effet, Tino Baroza et Catherine ont longtemps filé le grand amour.

Ils se sont aimés profondément. Lorsque Catherine Edoa Ngoa réalise son premier album (Ascenseur) en 1991 ; elle cherche désespérément un nom de scène ; c’est alors qu’Ange Ebogo Emerent, l’arrangeur de cet album lui propose comme nom de scène Catino ; une combinaison de la première syllabe de son prénom « Catherine » et du nom d’artiste de l’homme qui partageait sa vie « Tino Baroza ».

Connue au début en tant que Catino, elle prendra ensuite le nom de K-Tino. Tino Baroza était une valeur montante de la guitare camerounaise, excellent guitariste au style unique, il était sollicité par les plus grands. Epémé Théodore alias Zanzibar, ils représentaient l’avenir de la guitare dans le Bikutsi moderne. Tous deux furent notamment influencés par les line-up des guitaristes congolais.

A ses débuts, Zanzibar ne jouait que de la guitare de la guitare congolaise ; idem pour Tino Baroza. Pour la petite histoire, Tino Baroza doit son nom d’artiste au guitariste congolais Emmanuel Tshilumba Wa Balozi dit Tino Baroza.

Ce phénomène fut un instrumentiste complet et l’initiateur des grands artistes y compris Dr Nico. Tino Baroza avait une dimension internationale.
Manu Dibango fera appel à ce génie pour rejoindre son orchestre au Cameroun. Il influencera de son talent de nombreux jeunes camerounais qui décideront de se mettre à la guitare grâce à lui.

Le guitariste congolais est décédé au Cameroun suite à un accident de voiture et a laissé un riche répertoire. C’est pour lui rendre hommage que le virtuose du Bikutsi a choisi le nom « Tino Baroza ».

Tino Baroza, grand espoir de la musique camerounaise est un génie perdu. L'ange déchu s'est brûlé les ailes. L’alcool, la cigarette, le « ntah » ont eu raison de l’homme. Toutefois, même malade, il arpentait encore les cabarets de la ville de Yaoundé pour faire valoir son talent en échange de quelques billets de banque. Les jeunes qui ne l’ont pas connu dans ses heures de gloire le prenaient pour un déséquilibré jouant de la guitare et pourtant cet homme fut une valeur sûre du Bikutsi ; on peut notamment entendre Mballa Roger’s lui rendre hommage dans la majorité de ses chansons.

Tino Baroza a finalement cassé sa guitare ce 03 avril 2019. Il est allé rejoindre les génies du Bikutsi qui l'ont devancé dans l'au-delà : Messi Martin, Zanzibar, Mballa Rogers, Mbarga Soukous, Mekongo Président, Roger Bekono, Fame Ndzengue etc.

Va et repose en paix, génie de la guitare