Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 07 26Article 610174

Culture of Monday, 26 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélations : l’artiste Tenor raconte enfin son accident

Selon l’artiste, son véhicule avait été saboté pendant qu’il était garé au parking.

Le frein ne répondait plus.

Le volant s’est ensuite bloqué avant que le véhicule n’aille échouer sur une pente.

Il y a du nouveau dans l’affaire de l’accident de l’artiste Tenor qui a causé la mort de la jeune Erika Moulioum. Selon les confidences de l’artiste Tenor racontées à un de ses proches qui s’est confié à Camerounweb.com, l’artiste pense que son véhicule a été saboté pendant qu'il était garé au parking. « Tenor était invité chez des amis pour passer une soirée. Les choses se sont bien passées entre jeunes. Pendant son retour, sa voiture a eu un gros souci. Il l’a démarrée et pendant qu’il était en train de rouler, il a constaté que le véhicule allait plus vite que d’habitude et que le frein ne répondait plus. Il a arrêté le moteur avant de le redémarrer. Il n’ y avait pas d’éclairage public, et pendant qu’il était en train de rouler, les phares se sont éteints juste avant le carrefour Bessengue. Son véhicule a failli échouer pour la première fois sous un gros camion pétrolier. L'Eternel lui a évité le pire. Pour finir c'est son volant qui se bloque et il n'avait plus le contrôle sur rien. Le véhicule est allé échouer sur la stèle de Bessengue d'où le drame qui a causé le décès de la jeune Erika.»

Erika Mouliom.

Erika Mfiya Mouliom, étudiante a trouvé la mort dans un accident de voiture survenu au petit matin du 15 Juillet 2021, elle sera inhumée le samedi 31 Juillet 2021 à Mamevouo, dans le département du Noun (région de l’Ouest).
Le dernier voyage de cette jeune fille morte à 19 ans alors qu’elle se trouvait dans le véhicule de l’artiste Ténor commence le 28 Juillet 2021. Jusqu’au 29 Juillet, des recueillements ont lieu au domicile de ses parents d’Erika située à Foumbot. La levée de corps à la morgue de l’hôpital protestant de Njissé, à Foumban est prévue le 30 juillet. Et une veillée autour du corps de la défunte à Foumbot. L’enterrement est prévu le lendemain à Mamevouo, toujours dans le département du Noun. Le dimanche 1er Août doit avoir lieu le rite qui consiste à déposer la gerbe de fleurs suivi du recueillement.