Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 09 08Article 617707

Culture of Wednesday, 8 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Quand Amobe Mevegue parlait de sa propre mort [VIDEO]

Amobe Mevegue a tiré sa révérence play videoAmobe Mevegue a tiré sa révérence

• Amobe Mevegue est décédé ce 8 septembre 2021

• De son vivant, il s'est déjà questionné sur sa mort et celle des siens

• Sa maman est décédée il y a deux semaines au Cameroun





La mort, cette chose mystère et insaisissable hantait l'animateur, journaliste et producteur camerounais depuis tout petit. De son vivant, il a déclaré lors d'une interview, "qu'il pense très souvent à sa mort et celle des siens".

De ces réflexions métaphysiques sur l'existence de l'être humain sur terre, son passage dans le temps et la mort qui vient tout balayer en un jour, il dit être convaincu qu'il y a une prééminence de l'esprit sur la carapace charnelle et qu'il se passe de choses où le corps charnel qui n'est qu'un voile ne mesure la portée.

Mais grâce à ces inévitables dimensions humaines, dit-il il puise sa force. De cette intuition, "il s'est dit qu'il peut avoir une influence sur sa vie et celle des autres.

La question sur la vie après la mort lui taraudait aussi l'esprit au point où il s'est demandé ce qui arrive à l'esprit (conscience) après le dernier souffle. "Qu'advient-elle de cette force qui est l'esprit? Où va-t-elle cette énergie? Où se consumme -t-elle? C'est ce qui me guide, ce n'est pas morbide, je pense tous les jours à ma propre mort et à celle des miens au quotidien, pour trouver la vitalité pour engendrer des actions positives afin que ce moment qui adviendra de manière inévitable ne soit pas vain", a-t-il déclaré.

Tellement hanté par la notion de mort, le défenseur des cultures africaines s'était confronté à ce qu'il redoutait le plus, 'la mort des siens'. Il a perdu sa maman, il y a deux semaines et s'est rendu au Cameroun pour lui rendre un vibrant hommage tout en se soumettant aux rites ancestraux de sa communauté. "Hommage dans mon village Nkolbogo à proximité de Yaoundé en pays Eton, Fang, Beti du Kamerun. Infinie gratitude à toi Madame "Patriarche", Mévégué née Ebogo, pour l'amour absolu que tu as donné à TOUS tes enfants. Ton fils Amobé", avait-il publié sur sa page Facebook.

Deux semaines plus tard, lui-même tire sa révérence. "C'est avec une grande tristesse que nous vous annonçons qu'Amobé est parti rejoindre ses ancêtres. Il laisse derrière lui un grand vide",a publié un de ses proches sur son mur. Le grand animateur aura alors peut-être toutes les réponses à ses questions existencielles auxquelles il ne trouvait pas de réponse.