Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 08 04Article 611902

Culture of Wednesday, 4 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Nécrologie: l'artiste Nkotti François est mort !

Il était atteint d'une infection généralisée play videoIl était atteint d'une infection généralisée

• Il est décédé à l'hôpital général de Douala

• Il était atteint d'une infection généralisée

• Retour sur son parcours



La triste nouvelle vient de parvenir à la rédaction de www.camerounweb.com . Le célèbre artiste Camerounais Nkotti François vient de casser son micro. Il a tiré sa révérence des suites d'une infection généralisée au service de réanimation de l'hôpital général de Douala où il luttait contre la maladie.

Selon certaines indiscrétions le chanteur de makossa, créateur des Black Style et promoteur du Festival FOMARIC est arrivé à l'hôpital général de Douala très tôt ce matin et a été aussitôt admis en réanimation. Certaines sources évoquent la thèse d'une mort des suites de Covid-19.

Pour l’heure, la famille du disparu ne s’est pas encore prononcée sur sa mort.

Qui était réellement Nkotti François

Nkotti François est le père du groupe « Les Blacks Styls ». A ses débuts, il était le chanteur principal de l’orchestre Les Fantastic Boys.

A la dislocation de l’orchestre Les Fantastic Boys de Nkotti Augustin, Nkotti François se met à exercer de petits boulots pour survivre. Il porte les sacs de ciment au port pour avoir un peu d’argent. Un soir, Nkotti se rend au saint club Davum de la jeunesse (ancien Patchanga Cabaret Dancing), un bar où Mouellé Guillaume jouait avec son orchestre.

A son arrivée Nkotti trouve un orchestre en train de jouer et constate que le chanteur n’était pas fameux. Nkotti demande le micro pour chanter. Lorsqu'il prend le micro, il retient l’attention de toute l’assemblée. Le propriétaire du bar, Toto Ekandè Félix, séduit par la voix de Nkotti sort de son comptoir et l’écoute avec jouissance. Il n’avait pas encore écouté une telle voix dans son bar.

Il décide d’aller à sa rencontre. Séduit par son talent et son timbre vocal unique et inimitable, il propose un projet ambitieux à Nkotti François : bâtir un groupe afin d’agrémenter les soirées au sein du bar, distiller la joie et la bonne humeur à la clientèle et ainsi, attirer encore plus de clients. Nkotti François a déjà en tête une idée du groupe qu’il veut bâtir ; il s’affaire à présent à recruter les membres qui constitueront l’ossature du groupe. Il intègre l’orchestre existant et la suite se fera comme par enchantement.

Un soir, un guitariste rythmeur arrive et demande à jouer de la guitare. Nkotti lui demande s’il connait jouer les chansons en vogue. A l’époque il s'agissait des chansons de Los calvinos avec Missé Ngoh, Negro Styls avec Néllé Eyoum. Nkotti se met à entonner les chansons une par une et le gars assure très bien à la guitare. C’est ainsi que Mouellé Jean intègre l’équipe. Un soir, Mouellé Jean arrive avec un jeune élève du collège La Salle jouant à perfection de la guitare solo. Il s'agissait de Toto Guillaume qui intègre à son tour le groupe.

Un autre soir, Toto Guillaume ramène un ami qui joue très bien de la batterie. C’est ainsi qu’Essombè Enyawè Antoine rejoint également le groupe. Un soir encore, un jeune homme débarque et demande à jouer de la guitare basse. Il la joue avec dextérité et fait exceptionnel, il joue en chantant. Emile Kangué rejoint ainsi l’équipe à la basse et au chant. Voilà comment l’orchestre des Black styls s’est constituée et a établi sa base au cercle Davum.