Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 02 24Article 575335

Culture of Wednesday, 24 February 2021

Source: camerouweb.com

Mani Bella revient sur sa parole et demande la punition de Shakiro

Dans une nouvelle publication (moins de 24 heures après la première), Mani Bella a présenté ses excuses 'à tous ceux qui se sont senti blessés et offensés' par son appel au pardon d'hier à propos du célèbre homosexuel Shakiro.

Dans sa publication, l'artiste demande que la loi concernant l'homosexualité au Cameroun soit appliquée à Shakiro. En d'autres termes, elle demande que ce dernier purge sa peine.

Bonjour famille...Pour une première fois, moi MANI BELLA, je tiens à présenter humblement et sincèrement des excuses à tous ceux qui se sont senti blesser et offenser par mon appel au pardon d'hier. Mes émotions et mon côté maman ont pris le dessus et j'ai voulu en tant que chrétienne appeler au pardon et à l'amour du prochain...', a-t-elle écrit.

'La loi c'est la loi et, elle doit être respecter par tous.
Dès cet instant je promets ne plus déranger vos yeux ici avec mes longs postes et avec ma sincérité dérangeante. Je serai très calme, gentille et vraiment chaste. Si j'ouvre encore ma bouche ici sur les sujets de ce pays enlevez mon nom. Je promets aussi que, dès aujourd'hui, mes futurs projets Musicaux parleront exclusivement de l'amour fraternel, de Dieu, et des sujets qui ne sont pas sensibles, dans un français très simple et approximatif afin de ne plus heurter qui que se soit... Passez une agréable journée sous la protection divine.
Ps: toi là, me voici qu'on vilipende partout, me voici que les gens veulent manger à cause de la pitié que j'ai pour tes parents sûrement très mal en ce moment. Si tu as la grâce d'avoir une chance d'être réintégrer dans la société stp FAIS HONNEUR À TES PARENTS et deviens un homme travailleur et discret. Un exemple positif qui sensibilisera sur ce fléau, ses risques et son immoralité. Exactement comme j'ai fais avec le NDJANSANG... Bisous famille et désolée encore d'être comme je suis', ajoute-t-elle.