Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 01 14Article 484606

Culture of Tuesday, 14 January 2020

Source: Camer.be

Littérature: Abakar Ahamat dédicace trois ouvrages

Le 9 janvier dernier au cours d’une rencontre avec la presse, l’administrateur civil à la retraite a présenté trois ouvrages.

Abakar Ahamat, administrateur civil principal hors échelle, à la retraite, ancien gouverneur de Région, s’est converti en auteur prolifique. Le 9 janvier dernier à Yaoundé, il a présenté trois ouvrages aux hommes de médias, à la faveur d’une conférence de presse. Il s’agit de : « L’envers du décor », « The Other Side of Picture » et « L’administrateur si vil ». Ces trois livres sortis de l’inspiration et du vécu de l’ancien gouverneur mettent en exergue les incohérences, les rapports conflictuels observés dans l’administration civile.



En 180 pages, dans l’ouvrage « L’envers du décor », l’auteur qui est un fonctionnaire de commandement à la retraite, partage avec les lecteurs quelques moments de sa longue carrière de terrain où « des choses choquantes, désolantes, grossières et incongrues se bousculent et se discutent. » Il fait constater, à travers les tristes réalités de la vie administrative et socio-politique décrites dans cet opuscule, que l’inertie, la corruption des mœurs, l’inefficacité de l’administration et tous les autres maux décriés çà et là par les hautes autorités de la République, s’expliquent par une malsaine et inefficiente rivalité, un concours mal inspiré des divers ego surdimensionnés des agents publics. Le livre « The Other Side of Picture » est la version anglaise de « L’envers du décor ».

Une démarche empruntée par l’auteur dans l’objectif d’intéresser tous les Camerounais. Ouvrage de 202 pages, « L’administrateur si vil », selon l’auteur, met en avant le narcissisme de certains administrateurs civils. « Très longtemps exposés sous les projecteurs à des postes de premier plan, certains ont fini par se croire infaillibles, irréprochables et donc intouchables », regrette l’auteur. L’ancien gouverneur ajoute que, malheureusement, ce trop-plein d’assurance a conduit à des effets secondaires inattendus : « insatiable voracité, inqualifiable boulimie financière, goût immodéré du luxe. » Ce qui justifie le titre de son ouvrage, dans lequel il met en lumière le mauvais administrateur civil. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). Une tournée nationale sera organisée dans les prochains jours dans les dix régions pour présenter ces ouvrages publiés aux Editions de Midi du pays .