Vous-êtes ici: AccueilCulture2019 10 12Article 473797

Culture of Saturday, 12 October 2019

Source: Camerounweb.com

Les raisons de l’interdiction de diffusion du nouveau film d’Isidore Modjo

« …Le pouvoir contre le pouvoir », le nouveau film d’Isidore Modjo a été interdit de diffusion en salle au Cameroun par le ministre de la culture.

Le réalisateur qui compte déjà 5 cinq films dans son répertoire ne compte pas baisser les bras. Il sait le ministre en question pour un recours gracieux.
Isidore Modjo, avait pourtant accepté apporter les modifications au film comme l’a souhaité le Directeur du cinéma.

« Cette censure m’a fait perdre beaucoup d’argent faisant ainsi beaucoup de mal à l’industrie cinématographique au Cameroun. De nombreux comédiens ont perdu là l’occasion de leur heure de gloire », a déclaré Modjo qui croit comprendre la réaction du ministre des arts et de la culture.
« Nous assistons à une solidarité malsaine des méchants. Ce qui m’intrigue, c’est le silence des bons », déplore-t-il.

« …Le pouvoir contre le pouvoir », est un long métrage presque autobiographique qui relate la souffrance d’un homme dont le seul péché a été de créer les génériques et jingles qui constituent l’habillage officiel du journal de la télévision nationale.

En effet Isidore Modjo est également un artiste compositeur. Il est le propriétaire des génériques de la CRTV, la télévision nationale. En 2015 il avait réclamé ses droits sur ses œuvres. Il a finalement obtenu 50 millions de F CFA sur le milliard demandé non sans difficulté.