Vous-êtes ici: AccueilCulture2019 11 27Article 476915

Culture of Wednesday, 27 November 2019

Source: actucameroun.com

La santé de Mama Nguéa reste préoccupante

L’artiste est toujours internée à l’hôpital Laquintinie de Douala. Nicole Mara, certains artistes et des promoteurs de la musique camerounaise viennent de décider de voler au secours de Mama Nguéa. La chanteuse reste internée à l’hôpital Laquintinie de Douala. Son état est toujours aussi instable. Fort de cela, ses confrères ont choisi d’organiser un concert caritatif.

Les fonds dudit concert seront utilisés pour payer les frais d’hospitalisation de l’auteure de Soleil de décembre. «On a besoin de l’aide de tout le monde pour sauver Mama Nguea. J’interpelle ici tous ceux qui la connaissent, dansent ou miment ses chansons. Ça peut arriver à l’un d’entre nous aussi. Tous ensemble nous pouvons réussir ce pari», a déclaré Nicole Mara.

Diabète

Rappelons que Mama Nguéa est internée dans la formation sanitaire ci-haut citée depuis des mois. Récemment elle s’est vue amputée l’une de ses jambes. Elle avait même lancé un appel à l’aide dans une vidéo. Cette vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. Elle a suscité de la compassion chez certains internautes.
Dans ladite vidéo, l’auteure du titre à succès «Hommage à Samuel Eto’o» ne cachait pas sa méforme. Elle avait alors révélé qu’elle souffrait de diabète. Et de ce fait, elle appelait au soutien et à la solidarité de tous pour qu’elle puisse avoir des soins appropriés.

L’appui du Minac

L’appel à l’aide de Mama Nguéa avait été suivi par les autorités. Le ministère des Arts et de la Culture avait alors envoyé une délégation au chevet de l’artiste malade. Une somme de 2 millions de Fcfa avait été remise à cette dernière. Cependant, l’artiste avait jugé cette aide insuffisante.

«C’est trop petit. Avec les trous que j’ai dans le ventre, c’est trop petit. Je peux me battre, mais ça ne peut pas résoudre le problème. Si le Ministère des Arts et de la Culture pouvait encore m’ajouter un peu d’argent pour aller de l’autre côté, en l’hexagone, ça va aller. Je ne veux pas me faire opérer ici. La-bas c’est mieux», avait-elle déclaré.