Vous-êtes ici: AccueilCulture2021 02 03Article 571060

Culture of Wednesday, 3 February 2021

Source: Cameroon Info

Hommage: la lauréate Amal reçue par l’ambassadeur du Cameroun en France

Djaïli Amadou Amal et Emmanuelle Collas étaient à l’honneur ce 2 février 2021 à l’Ambassade du Cameroun à Paris.
La lauréate du Prix Goncourt des Lycéens 2020, la camerounaise Djaïli Amadou Amal, et son éditrice, la française Emmanuelle Collas, ont été reçues ce 2 février 2021 par l’ambassadeur du Cameroun en France, André-Magnus Ekoumou. C’était au cours d’une cérémonie qui a réuni une cinquantaine de convives auteurs, artistes, journalistes et autres personnalités de marque, dans la salle d’apparat de la représentation diplomatique, rapporte le quotidien Le Messager dans son édition du 3 février 2021.

Dans son discours, le diplomate a salué l’écrivaine et son éditrice. «Je suis un Ambassadeur particulièrement fier et heureux d’accueillir ce jour deux femmes exceptionnelles et au parcours inspirant qui ont su mettre ensemble leurs forces et de côté leurs différences pour marquer de manière significative la sphère littéraire francophone et internationale. Il suffit pour cela de se rendre dans les rues de Paris pour mesurer l’impact positif de cette collaboration inédite et fructueuse», s’est félicité son excellence André-Magnus Ekoumou dont les propos sont relayés dans les colonnes du journal.

A propos de la collaboration entre l’écrivaine et son éditrice, elle s’est faite au hasard. «Je ne suis jamais allée au Cameroun. C’est la première fois que je mets les pieds au Cameroun (à l’Ambassade du Cameroun). Je venais de perdre ma première maison d’édition que j’avais créée 15 ans auparavant. Je venais de créer la nouvelle maison, depuis 3 ans. Je suis tombée, via une amie sur Munyal. Je l’ai lu et l’ai passé à ma fille de 20 ans pour savoir si nous pouvions défendre le texte. Deux heures de temps plus tard, elle revenait vers moi m’assurant qu’il était défendable. Je suis alors entrée en contact avec Djaili, nous avons mis à profit le premier confinement pour travailler la langue, tout en nous appuyant sur la force de la thématique, les traditions, us et coutumes dépeints. Voilà comment Munyal est devenu les impatientes», raconte Emmanuelle Collas.

Une collaboration qui a très vite porté ses fruits. «Je suis heureuse de faire la fierté du Cameroun et des Camerounais. Le prix Goncourt des Lycéens nous appartient à nous tous», a lancé Djaïli Amadou Amal. L’écrivaine qui a confié être «émue et contente d’être à la maison».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter