Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 10 24Article 551287

Culture of Saturday, 24 October 2020

Source: Actu Cameroun

Engagement politique : Valsero recadre violemment Landy Ponce

Le rappeur engagé a fait une sortie ce vendredi 23 octobre 2020, où il critique violemment le texte de Lady Ponce où elle affirme ne pas faire de la politique.

Dans une vidéo sur sa page Facebook ce vendredi 23 octobre 2020, l’artiste rappeur camerounais adresse un message aux artistes camerounais. « Quand les artistes camerounais, vous êtes dans vos histoires de sans caleçon, vous n’avez jamais entendu mon nom. Quand vous faites vos histoires de qui est plus grand que qui, je ne dis jamais rien. Le débat qui y a aujourd’hui au Cameroun m’intéresse beaucoup. Quelle est la place de l’artiste dans la société ? Vous découvrez aujourd’hui mes chers artistes, que le peuple n’attend pas de vous que du divertissement », explique ce dernier dans sa sortie.

Pour lui, les artistes au pays de Paul et Chantal Biya, ne savent même pas quel est leurs rôles. « Vous vous rendez compte aujourd’hui que le rôle de l’artiste n’est pas de chanter ou de faire danser les gens. Vous vous rendez compte aujourd’hui qu’un artiste n’est pas seulement un amuseur public. Vous êtes face à des responsabilités que vous n’étiez pas prêt à prendre. Vous n’avez même pas compris que vous deviez prendre ».

Peuple

La suite de sa sortie est une interpellation à Lady Ponce, qui dans une lettre ouverte aux camerounais disait ne pas faire de la politique. « Paul Biya a réussi à mettre en conflit les artistes et leurs fans. Les artistes et le peuple. Plusieurs artistes ont fait des sorties, mais la réaction qui m’intéressé est celle de Lady Ponce. Ma sœur, mon ami, tu dis que le problème du NoSo, les gens veulent utiliser cela pour faire de la politique avec. C’est un faux mensonge. Le problème du NoSo est un problème politique », indique-t-il.



« Quand vous prenez position il faut indexer pour que les gens ne doutent pas de votre sincérité. Si un sujet vous dépasse, ne mettez pas votre bouche dedans. Tu dis que tu détestes la politique, mais tu encenses les hommes politiques. Tu chantes les louanges et les noms des hommes politiques. Tu fais des posters avec des hommes politiques pour te faire voir, et tu dis que tu détestes la politique. C’est cela qui fait que les gens doutent de votre sincérité. Tu dis que le peuple camerounais est plus dangereux pour les artistes que ceux qui nous dirigent. Ce peuple qui t’a porté, qui te porte tous les jours », conclut l’artiste.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter