Vous-êtes ici: AccueilCulture2020 10 08Article 547279

Culture of Thursday, 8 October 2020

Source: cameroonvoice.com

Crise anglophone: après Charlotte Dipenda, Daphné se lâche et fracasse le gouvernement sur RFI

Reçue ce 07 octobre dans le cadre de l'émission Couleurs tropicales sur RFI, l'artiste de renommée internationale a répondu à plusieurs questions d'auditeurs dont l'une sur la crise qui sévit depuis 3 ans dans les deux régions à majorité anglophone du Cameroun.

C’est le tout premier passage de la musicienne camerounaise dans l’émission Couleurs Tropicales, a reconnue l’artiste à l’entame d’une interview très émouvante avec le célèbre animateur Claudy Siar. La chanteuse a en effet rappelé une récente révélation sur elle, qui a ému ses millions de followers; Cameroonvoice a appris qu’elle cumule plus de 2 millions 700 mille d’abonnés sur le réseau social Instagram, soit un record en Afrique francophone . Elle subit depuis plusieurs années maintenant, le traumatisme d’un viol qui lui a volé sa fierté et son épanouissement. Déprimée, l’artiste tente de s’en remettre et a confié , courant l’émission, que la musique est en quelques sortes un exutoire dans cette épreuve. Elle s’est en effet ouverte à toutes les questions à elle destinées pendant le programme. Elle parlait tantôt de sa vie privée et de ses ambitions, dans une aisance en français qui a fait dire à un auditeur qu’elle est la preuve vivante de ce que la crise anglophone n’a pas raison d’être-elle est d’expression anglaise-.

Comme on pouvait s’y attendre, un auditeur ivoirien du nom d’Adack Beynaud a voulu avoir sa position sur l’origine du conflit communément appelé « la crise anglophone» et les actions menées par les artistes originaires de ces régions pour venir au bout d’une guerre qui a déjà coûté la vie à plus de 3000 personnes. Avec simplicité et de façon laconique, Daphné a répondu « Le conflit n’est pas entre les francophones et les anglophones…Il n’y a aucun problème entre les francophones et les anglophones. On a un problème avec le gouvernement», a précisé la native de Buéa sur les antennes de RFI et d’ajouter «on a eu à faire des chansons avec Mr Léo, Salatiel et bien d’autres artistes» dans le but d’inverser la tendance qui inquiète de plus en plus.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter